Au cours de la 19ème réunion du Conseil des ministres: La SADC juge irréaliste l’organisation des élections en décembre 2017

par -
0 680
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dar-es-Salam a abrité, du 21 au 22 juillet 2017 la 19ème réunion du  Conseil des ministres extraordinaire qui regroupe les ministres et responsables en charge des matières politiques, défense et sécurité des pays de la Communauté Économique d’Afrique Australe. La rencontre a connu la participation de 45 ministres des pays membres de la SADC ayant adopté des décisions à soumettre aux Chefs d’État lors du Sommet Présidentiel de Pretoria prévu en août prochain en Afrique du Sud. Au menu des discussions sécuritaires  et politiques de la région, la situation au Lesotho au lendemain des élections législatives et la situation préélectorale, le futur de la MONUSCO pour la RDC. La délégation congolaise était conduite par Léonard She Okitundu, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires Étrangères et Intégration Régionale.

Gouvernement-CENI-CNSA appelés à se concerter pour un calendrier réalisable

Sur le plan des élections après la visite de travail en Rdc, mars dernier, de la Troïka politique menée par son président, le ministre tanzanien des Affaires Étrangères, le Docteur Augustine Maigadu, accompagné de ses collègues angolais et mozambicains auprès de toutes les parties prenantes,  celle du Comité Consultatif électoral de la SADC à Kinshasa, ainsi que se basant sur l’exposé situationnel du Rapporteur de la CENI, Jean-Pierre Kalamba face aux ministres SADC à Dar-es-Salam sur les difficultés sécuritaires au Kasaï pour l’enrôlement ainsi que les lois essentielles non encore votées, le Conseil des ministres a pris trois décisions dont celle de “juger irréaliste la tenue d’élections en décembre 2017” recommandant aux institutions Congolaises habilitées “d’envisager un report moyennant une information et une sensibilisation du peuple Congolais”.

La SADC a invité la CENI à “publier un calendrier réaliste après modification de la loi électorale et concertation avec le Gouvernement et le CNSA comme le prévoit l’Accord de la Saint-Sylvestre”. Enfin sur ce point, la SADC a décidé la nomination prochaine d’un envoyé spécial en RDC, ainsi que l’envoi du Comité technique et consultatif électoral de son organe pour évaluer les besoins techniques électoraux de la CENI afin d’y apporter son assistance le cas échéant.

Le Gouvernement appelé à penser l’après MONUSCO

Côté sécurité, les ministres ont décidé le “renforcement opérationnel de la brigade d’intervention de la Monusco” qui est en fait la standby force SADC avec des troupes de Tanzanie, d’Afrique du Sud et du Malawi, en y incluant des unités formées dans les opérations spéciales face à la guerre asymétrique que mènent les groupes armés à l’Est de la Rdc. Il a été demandé au Gouvernement de la RDC préparer l’après Monusco par un plan de renforcement des capacités des FARDC et de la police nationale.   En outre, un rappel a été lance aux pays voisins de la RDC non membres de la SADC à respecter leurs engagements souscrits dans le cadre de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba pour empêcher les incursions armées émanant de leurs territoires. Les ministres SADC ont aussi lancé un appel à l’apaisement et à la non-violence au Kasaï.

Dernier point concernant la RDC, à l’instar de l’Union Africaine lors du dernier Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement tenu à Addis-Abeba du 3 au 4 juillet et de la trilatérale RDC-Angola-Afrique du Sud du 13 juillet à Luanda, le Conseil des ministres de la SADC rejeté les sanctions unilatérales des États-Unis et de l’Europe contre la RDC par la décision “de dénonciation et condamnation des ingérences extracontinentales dans les affaires internes des Etats africains notamment les sanctions ciblées unilatérales contre des personnalités congolaises et appel à ces organisations de les retirer et éviter de prendre des mesures pareilles à l’avenir en privilégiant le dialogue et le respect mutuel”.

Kinshasa satisfait de l’accompagnement positif de la SADC

Chef de délégation de la RDC à ces assises, Léonard She Okitundu s’est dit satisfait des décisions adoptées par le Conseil des ministres de la SADC à présenter aux Chefs d’État lors de leur Sommet en août prochain en Afrique du Sud. Selon lui, la qualité des décisions SADC démontre que la question Congolaise est bien suivie et comprise par les pays-membres de la Communauté dont l’accompagnement positif et respectueux est à louer.  La délégation de RDC comprenait le ministre de la Défense, Atama Crispin, le Conseiller Diplomatique du Président Kabila, Kikaya Bin Karubi, le Coordonnateur du Mécanisme National de Suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, le Général Kalume Numbi, ainsi que les ambassadeurs Ngandu chargé de la SADC à la Présidence, Jean-Pierre Mutamba et Béne Mpoko respectivement accrédités en Tanzanie et en Afrique du Sud.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse