Au Conclave de Genval (Bruxelles): Des opposants se limitent à des attaques contre Joseph Kabila

par -
0 1253
Les opposants conclavistes aux travaux de Bruxelles
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Alors que l’on attendait d’eux des réflexions approfondies sur les questions fondamentales concernant la vie de la Nation, notamment sur les voies et moyens pour un processus électoral fiable et non conflictuel en cette année électorale, sur la sécurité des concitoyens de l’Est victimes d’actes terroristes ignobles et sur le développement socio-économique du pays dans un contexte de morosité dû aux fluctuations des cours des ressources naturelles, des opposants se sont limités à des rodomontades infantiles et à des attaques ‘ad hominem’ contre la personne du Chef de l’Etat.

Ci-dessous le dossier de la rédaction de la Rtnc du 11 juin 2016 :

Dossier de la Rédaction de la RTNC du 11 juin 2016

Si une certaine agitation politique et diplomatique pouvait se justifier dans la classe politique de la RDC pendant les trois longues décennies de fermeture totale des espaces d’expression démocratique sous la Deuxième République, le manque de maturité et l’indigence de la pensée chez certains acteurs politiques congolais malgré l’ouverture démocratique observée actuellement suscitent quelques inquiétudes.

Il n’y a plus de doute : un groupe de politiciens ayant pignon sur rue au Congo s’est fait prendre en charge pour une réflexion sur leur pays, notre pays, par des maîtres étrangers. C’est tout sauf banal. En effet, le voile a été levé sur le véritable commanditaire du fameux Conclave du luxueux Palais du Lac à Genval, près de Bruxelles, par le spectacle insolite de ces messieurs se précipitant, tels des écoliers dociles, pour remettre la copie de leurs cogitations à un ministre belge. Un acte inconséquent et symptomatique de l’immaturité de certains politiciens congolais.

Sur le fond, alors que l’on attendait d’eux des réflexions approfondies sur les questions fondamentales concernant la vie de la Nation, notamment sur les voies et moyens pour un processus électoral fiable et non conflictuel en cette année électorale, sur la sécurité de nos concitoyens de l’Est victimes d’actes terroristes ignobles et sur le développement socio-économique du pays dans un contexte de morosité dû aux fluctuations des cours de nos ressources naturelles, ils se sont limités à des rodomontades infantiles et à des attaques ‘ad hominem’ contre la personne du Chef de l’Etat.

Au lieu de rendre compte de leurs réflexions aux composantes du peuple qu’ils disent représenter à travers leurs propres partis politiques notamment, ils ont préféré renouveler une allégeance de mauvais aloi à l’ancienne puissance coloniale en lui soumettant les conclusions de leurs travaux comme pour un avis conforme. Se cramponner ainsi dans une mémoire vive de colonisé 56 ans après l’indépendance n’augure rien de bon pour le Congolais si de telles personnalités arrivaient au pouvoir.

Aux disciples de Lumumba et de Mzee Kabila de se mobiliser donc pour préserver le flambeau de la dignité et de l’indépendance nationales et encadrer le peuple dans une résistance légitime face aux assauts de ces marchands d’illusions et de leurs parrains.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse