Attaque planifiée du 21 août, Grâce au professionnalisme de la PNC : le plan du BDM déjoué à Kinshasa

par -
0 443
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis peu, la secte mystico-religieuse et terroriste, Bundu Dia Mayala du député nationale Ne Muanda Nsemi évadé de la prison de Makala, a pris le plaisir d’inquiéter les vies des paisibles citoyens congolais. Ce, avec des attaques sanguinaires ici et là. Après la série d’évasions provoquée par le même mouvement terroriste, et plusieurs autres attaques dont celles des parquets judiciaires, et tentative de prises de la Télévision nationale, Bundu Dia Mayala semble ne pas être fatiguée dans ses aventures. A cet effet, une annonce a été faite par ce mouvement d’attaquer une fois de plus la Capitale de la RDC, et quelques villes du pays comme Matadi et autres le lundi 21 août qui vient de passer. Ce message a circulé dans quelques réseaux sociaux, et a créé une psychose dans le chef des congolais. D’autres craignant même de circuler ce jour. Comme l’on dit qu’un « homme sage voir le mal de loin », et d’autre « vaut mieux prévenir que guérir », la Police Nationale Congolaise/ville de Kinshasa, que dirige actuellement le général Sylvano Kasongo, a fait preuve d’un niveau de professionnalisme très impressionnant. A la veille de lundi, soit dimanche, un dispositif sécuritaire a été renforcé et déployé dans plusieurs coins de la Capitale. Déjà dans la soirée, plusieurs barrières ont été érigées dans certains coins en vue de contrer l’ennemi. Et la nuit de dimanche 20 à lundi 21 août, les Kinois ont circulé sans être inquiétés par qui que ce soit. Et dans la matinée, la circulation était parfaite. Ce, parce que les Kinois qui ont vécu ce renforcement du dispositif sécuritaire de la Police Nationale Congolaise, n’ont plus laissé la peur gagner leur vie. Tout le monde a travaillé, les boutiques et magasins ont ouverts, et la vie a tournée calmement. Et comme résultat, pas d’attentat, ni de terreur dans un quelconque endroit. La Police a pris le contrôle de toute la ville et le plan des terroristes a été déjoué.

La vie a tourné tant bien que mal au Kongo Central

Journée timide lundi à Matadi chef-lieu du Kongo Central, après la marche organisée par les  adeptes de l’ex mouvement Bundu Dia Kongo ‘’BDK’’.

Tôt le matin, les populations des 3 communes de la ville de Matadi, observées le mouvement de la marche avant de prendre la direction de centre-ville où les magasins ont ouvert leurs portes aux alentours de 10 heures.

Selon des sources des activistes des droits de l’homme de Matadi, les éléments de la Police Nationale Congolaise avaient dispersé un rassemblement des adeptes de Bundu Dia Mayala, au terrain Kingunza vers Belvédère dans la commune de Matadi. Selon toujours la même source, 3 personnes ont été interpellées, mais la PNC affirme avoir interpellé 6 membres de ce mouvement qui sont entendus au commissariat de District de Matadi connu sous l’appellation de 24/15.

Ce mardi matin, les éléments de la PNC sont visibles dans les coins stratégiques de la ville de Matadi, notamment aux Ronds-Points Nzanza, Stade, Mvuadu, Buima et Kinkanda.

A Boma, on a signalé la tenue effective de la manifestation des ex adeptes de Bundu Dia Kongo, mais aucun incident majeur enregistré, sauf que des coups de feu auraient été entendus mais sans beaucoup de précisions.

Du cote de Kinzau Mvuete, cité situe à 60 km à l’Ouest de Matadi, près de 30 membres accompagnés d’une foule de jeunes ont pris part à la marche organisée ce lundi par les adeptes de Bundu Dia Kongo. Aucun incident n’a été signalé ont indiqués des sources contacté.

A Kimpese, la marche prévue ce lundi n’a pas eu lieu, une réunion tenue dimanche au cours de laquelle on a noté la présence des membres du Conseil Territorial de Sécurité ainsi que le Président de Bundu Dia Mayala de Songololo, un compromis était trouvé sur la suspension de cette activité au niveau de leur territoire. Information confirmée par le président BDM/Songololo.

Si rien n’a été signalé dans la cité de Muanda, c’est dans le territoire de Lukula, ou un rassemblement des adeptes de l’ex Bundu Dia Kongo était remarqué non loin de l’église Kimbanguiste ont indiqué plusieurs sources.

Tandis qu’à Kisantu, les adeptes des Bundu Dia Kongo ont été dispersés par la police sans incident et à Mbanza Ngungu et Luozi, les activités commerciales étaient paralysées a indiqué un membre de la société civile de ce coin du Kongo Central.

(Bernetel Makambo avec actualités.cd)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse