Attaque de l’aéroport de Goma: Aimé Ngoyi Mukena rassure la Commission défense nationale

par -
0 891
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Invité à la Commission Défense nationale de l’Assemblée nationale pour répondre à une seule question relative à attaque de l’aéroport de la ville de Goma dans la province du Nord-Kivu, le ministre de la Défense nationale, Anciens combattants et Insertion, a répondu favorablement à ladite invitation.

En effet, l’aéroport de Goma a été attaqué dans la nuit du 01 au 02 juin par un groupe d’assaillants tous d’origine congolaise. La pièce maitresse n’était autre qu’un congolais de souche Nande, une tribu majoritaire dans cette province. Il s’agit de M. Kambale.

Après avoir entendu les réponses du ministre de la Défense nationale, le président de la Commission défense nationale de l’Assemblée nationale, François Kasende, a indiqué que « nous avons posé une seule question au ministre, celle de nous éclairer sur la situation qui a eu à Goma dans la nuit du 01 au 02 juin. Il n’est pas normal que la Monusco soit à côté, les FARDC soient à côté et que les gens puissent s’infiltrer à l’aéroport de Goma, attaquer Goma et tuer les gens. Et le ministre a donné des éclaircissements pour cela. Pour lui, il a plu ce jour-là, il faisait sombre et une vingtaine des personnes sont entrées avec les armes, ils ont fait ce qu’ils ont fait », dit-il, tout en se réservant de certains propos car, sa commission est très stratégique et qu’il ne peut pas se permettre d’étaler tout sur la place publique.

Toutefois, il a reconnu que les personnes qui ont attaqué l’aéroport de Goma sont identifiées et les services de sécurité sont à pied d’œuvre pour appréhender ces assaillants, qui sont d’origine congolaise et que la justice congolaise va s’en charger. Cependant, ces assaillants devraient être jugés sur le lieu de leur forfait, cela sous-entend qu’ils ne seront pas transférés à Kinshasa, comme le prétend une certaine opinion.

Quant au ministre qui a été interrogé à ce sujet, il a affirmé que la ville de Goma est dans un calme relatif car, ce qui s’est passé dans cette ville est similaire à la ville de Lubumbashi, dont son aéroport de la Luano avait été également attaqué, en ce y compris l’aéroport de N’djili. « Ce qui nous aide maintenant, c’est la collaboration de tout le monde, puisque les habitants du Grand Nord, les habitants de Goma ont compris qu’il faut collaborer avec l’Etat ; Ils ont compris qu’il faut collaborer avec le ministre et ils m’aident beaucoup », a dit le ministre de la Défense nationale.

Il a aussi affirmé que c’est grâce à leur collaboration et aux renseignements militaires que le Gouvernement de la République, à travers le ministère de la Défense nationale est entrain de mettre la main solide sur tous les assaillants et malfaiteurs.

Par ailleurs, que tous s’accommodent que les questions sécuritaires sont très sensibles et qu’on ne peut pas donner tous les détails à cette étape pour éviter que les malfaiteurs n’en profitent et ne déjouent pas le plan. En outre, il a précisé que la Commission de la défense nationale de l’Assemblée nationale est sa maison, avec ses membres, ils ont une mission mitoyenne, c’est-à-dire que ce qui se passe sur le terrain, la Commission défense sert de pont entre le Gouvernement et le Parlement ; et entre le Parlement, c’est le peuple, a-t-il dit. Pour lui, lorsqu’il vient informer la Commission défense de l’Assemblée nationale, il vient informer par ricochet le peuple ; mais lorsqu’il vient demander un soutien à la Commission, c’est au peuple qu’il en demande à travers la sensibilisation des honorables députés au peuple. En ce moment, le ministre de la Défense aura une vie facile, a-t-il renchéri, tout en gardant secret, quand bien même les cerveaux moteur ont été arrêtés et que les enquêtes se poursuivent.

Kambale doit subir la rigueur de la loi

De sa part, le député national, élu du Grand Nord, Jérôme Lusenge qui réfute les accusations selon lesquelles la communauté Nandé est indexée dans ces attaques. Il a exprimé la colère et le mécontentement. Il se dit d’accord pour que le Gouvernement de la République s’en prenne à tous ceux qui peuvent se retrouver dans l’affaire contre l’attaque de l’aéroport de Goma. « Nous constatons que M. Kambale dont il est question a été envoyé à Goma à l’époque de la guerre contre le RCD lorsque les bombes tombaient dans la Ville de Goma de la part du Gouvernement congolais pour agir pour le compte du gouvernement de Kinshasa. Il a été formé, il avait pris la ville de Goma pendant au moins 48 heures », a-t-il fait entendre, pour dire que cet homme, bien qu’il soit de sa communauté Nandé, doit subir la rigueur de la loi. Formé à manier les armes, il faut que ceux qu’ils l’on formé en finisse avec lui de la même manière. Il en est de même de la Fontaine, souligne le député national élu de Béni, qui a été envoyé toujours par Kinshasa et que sa communauté n’en était jamais informé.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse