Atelier sur le respect des droits humains et droit international: Les FARDC sensibilisées sur la lutte contre les violences sexuelles

par -
0 440
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Officiers et sous-officiers des FARDC de la 21ème Région militaire ont été en atelier de sensibilisation sur le respect des droits humains et le droit international. C’était le mardi 17 octobre 2017 au Camp militaire N’Sele de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du au Kasaï-Oriental.

Appuyé par le Bureau du Représentant Personnel du Chef de l’Etat en matière de lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants, le Ministère de la Défense et Anciens combattants de la République Démocratique du Congo, a organisé une session de sensibilisation et de moralisation à l’attention des Forces Armées de la Rdc de la 21ème région militaire.

Cette session de sensibilisation au Kasaï-Oriental, a commencé le lundi 16 octobre avec la sensibilisation des militaires lors de la parade animée au camp N’Sele de Mbuji-Mayi par le chef de la délégation. Le colonel Batabombi Apanza Jean-Daniel du service d’éducation civique, patriotique et d’actions sociales (SECAS), a au cours de son allocution, invité les soldats congolais au respect des droits humains et du droit international, « l’un des facteurs de ce respect est le fait d’éviter les violences », a-t-il renchérit.

Le jour suivant, le mardi 17 octobre, ce sont les Officiers et sous-officiers qui ont été entretenus dans un atelier dont l’ouverture a été présidée par le Gouverneur de la Province ai, dans la salle des Messe des Officiers du camp militaire N’Sele. Dans son mot de circonstance, le Gouverneur Jean-Pierre Mutanda a eu les mots justes pour louer la bravoure des FARDC dans la restauration de la paix à travers la République et surtout dans l’espace Kasaï, victime des atrocités de la milice Kamwena Nsapu. Le Gouverneur Mutanda a enfin qualifié l’armée congolaise d’une armée de paix, tout en lui garantissant le soutien du peuple congolais au Kasaï-Oriental.

Pour sa part, le chef de la délégation, a après avoir donné les mobiles de la mission qu’il dirige au Kasaï-Oriental sur ordre du Commandant suprême des FARDC et du Chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila Kabange, prouvé par la citation de quelques zones pacifiées grâce aux efforts des militaires congolais que la paix est déjà acquise dans une grande partie de l’étendue nationale.

Enfin, lors de la cérémonie du lancement de l’atelier, le colonel Ekenge Bomusa Sylvain s’est livré aux médias, en sa qualité de Commandant second du service de communication et information, a précisé que l’objet du Ministère de la Défense et du Bureau du Représentant Personnel du Chef de l’Etat est de pérenniser et de consolider la discipline auprès des éléments de l’armée congolaise dans le respect des droits humains et du droit international, notamment dans le recrutement et l’utilisation des enfants dans les rangs militaires et des violences, particulièrement les violences sexuelles.

A l’issue de cet atelier, les officiers et sous-officiers de la 21ème région militaire à Mbuji-Mayi ont chacun à son tour apposé la signature sur l’acte d’engagement, à titre individuel et entant que supérieur, pour le respect des principes et des normes en matière de droit de l’homme, ainsi que pour la dénonciation et/ou la punition des cas de violences commises dont celles des violences sexuelles.

(Rebecca Muzama/Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse