Assassiné le 25 février 2018: Rossy Mukendi inhumé samedi dernier

par -
0 153
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Mort depuis le 25 février dernier lors de la troisième marche organisée à Kinshasa par le Comité laïc de Coordination (CLC), réclamant l’application intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre, Rossy Mukendi Tshimanga a été inhumé ce samedi 19 mai 2018 à la Nécropole entre Terre et Ciel. Un ouf de soulagement tant pour sa famille et autres proches qui ont attendu près de trois mois pour lui rendre les derniers hommages.

Bien avant son inhumation, homme a plusieurs casquettes : scientifique,  sportif, activiste au changement, père de famille, Rossy a reçu les derniers hommages à l’espace Assanef à Ligwala, où son corps était exposé depuis vendredi 18 mai, avant une messe de suffrage à la cathédrale Notre Dame du Congo vers midi du19 mai 2018.

Hommage à lAssanef

Pour lui rendre hommage de leur manière, les coéquipiers du club de la discipline Jujitsu où Rossy est  devenu champion d’Afrique, ont fait plusieurs démonstrations en présence de toute l’assistance. Peu après, Martin Fayulu, président de l’Ecide avait pris  la parole pour saluer la bravoure qu’avait fait montre Rossy de son vivant. Et ce, avant d’indiquer que sa mort était une perte énorme. A titre posthume, un diplôme d’héros national lui a été décerné par un  collectif d’activistes des droits de l’homme et la journée du 25 février a été décrétée journée de la liberté.

Messe de suffrage

Après les hommages lui rendu  à ce funérarium Assanef, vers midi,  la dépouille mortelle a été conduite à la cathédrale Notre Dame du Congo,  à quelque mettres de distance de ce funérarium. Près de deux heures, la messe dite en mémoire de Rossy a connu le temps de dépôt des gerbes de fleurs, l’homélie du jour et trois mots de circonstances.

Dans son homélie tirée du livre de Genèse 1:20-28, l’officiant du jour a montré que toutes les créatures qui existent, y compris l’homme viennent toutes de Dieu Créateur. Et que la beauté que reflète cette création n’est pas le fruit de l’homme, plutôt de Dieu seul. En conséquence, chaque être humain est l’œuvre de Dieu et chacun  doit être responsable de son semblable, en lui apportant sécurité et protection. De poursuivre, manquer à ce devoir de protection de son semblable, appelle à une conversion. Car Dieu est toujours prêt à pardonner et à rétablir l’homme qui s’est méconduit, a martelé l’officiant.

Ensuite au cours de cette messe, trois mots ont été prononcés, notamment par  la famille de l’illustre disparu, le CLC et à  Kelly Tshimanga Mukendi, fils du défunt.  Après la messe,  s’en est suivi, le moment de la  levée du corps pour être amené en sa dernière demeure, à la  Nécropole Entre Terre et Ciel.

Quid de l’illustre

Rossy Mukendi Tshimanga est  né à Kinshasa le 12 décembre 1982. Détenteur d’un diplôme universitaire en relations internationales. Coordinateur du mouvement citoyen pro-démocratie dénommé collectif 2016 pour le changement RDC, père de deux enfants dont Kelly Tshimanga Mukendi et Tempérance Ditalala Mukendi.

Auteur de plusieurs ouvrages et articles scientifiques dont : quel mécanisme politique pour le Congo Kinshasa ? Débat de fond sur le nouvel ordre politique ; De la renaissance de la RDC dans le monde post blocs ; Les perspectives des élections apaisées existent- elles? Et autres. Auteurs également de plusieurs pensées entre autres : « le destin d’un peuple se décide en un jour, je ne veux pas être seulement homme de pensée, je veux aussi agir ».

‘Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse