Assainissement de l’environnement médiatique: L’UNPC/Kasaï frappe quatre journalistes

par -
0 309
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il s’agit de : Paulin Mbuyi Mukandila, Richard Mukadi Kayumba, Félix Ngalamulume, Samuel Mambondo et Fabien Ngweshi, respectivement journalistes à la radio Voix de Votre Communauté, Ondes du Progrès et Lumene FM.

Le premier, un récidiviste, est accusé de violation des prescrits des articles 14 et 15 du code de déontologie et d’éthique du journaliste congolais. Ce jeune journaliste n’est pas solidaire de ses confrères et se permet de diffuser les rectificatifs pour des informations que sa rédaction n’a jamais diffusées. L’homme s’illustre par la récolte des informations par chantage. Il écope de 30 jours de suspension et est ainsi obligé de restituer la somme de 70 mille Franc congolais détournée par lui, au détriment des autres journalistes et 5000 Fc comme frais administratifs à la commission de discipline.

Richard Mukadi Kayumba et Samuel Mambondo, journaliste et stagiaire à la Radio Ondes du Progrès et Lumene FM, sont accusés de violation de l’article 14 du code de déontologie pour complicité dans le détournement de transport alloué à la presse à la collation des grades académiques par le Secrétaire général académique de l’ ULKO à Tshikapa. Suspendus pour 15 jours, ils doivent restituer la somme en question en plus du versement à la commission d’une somme de 5000 Fc chacun comme frais administratifs avant de reprendre le travail.

Alors que Félix Ngalamulume, journaliste à la Radio Concorde Nationale est sévèrement blâmé pour avoir violé l’esprit de l’article 5 du code de déontologie. Ce journaliste s’est permis de critiquer sur son compte face book, le confrère Mac Laurin Tshimanga Mbuyi. Ngalamulume est sommé de présenter les excuses à la personne lésée endéans 48 heures par le même moyen de communication par lui utilisé.

Le Tribunal Provincial des pairs a acquitté le Journaliste stagiaire Fabien Ngweshi de la Radio Ondes du Progrès qui était accusé de trahison faute de preuves.

La décision qui porte les signatures du Président de cette commission, Sylvain Kerozene Kabongo, le Secrétaire Henry Tshibuyi et des autres membres dont Mac Laurin Tshimanga, Tathy Mulumba et Joseph Mwamba est transmise non seulement au comité provincial de l’Unpc/Kasaï, mais aussi aux responsables des organes de presse engageant ces professionnels des medias pour exécution.

Cette décision est saluée non seulement par les journalistes, mais aussi par les consommateurs des produits des medias, les décideurs et autres, qui depuis un certain temps traitaient la presse du Kasaï comme l’asile des ratés et autres moutons noirs.

Le président de la section provinciale de UNPC /Kasaï note que la presse est un quatrième pouvoir et ce métier noble n’a pas besoin des moutons noirs qui viennent ternir son image. Lukengu Badimanye Ntumba Laurent invite les professionnels des medias du Kasaï et de Tshikapa en particulier au respect strict du code de déontologie et d’éthique professionnelle, gage d’une presse responsable.

(Laurent Lukengu/Tshikapa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse