Assainissement de la Ville de Kinshasa: L’avenue du Commerce, une lueur d’espoir

par -
0 445
Ce qu’est devenue l’avenue Franco Luambo Makiadi, ex Bokassa, à la jonction de l’avenue du Commerce. Avenue bétonnée dont la circulation détend les nerfs surchauffés des kinois impatients. Ph/Pius Romain Rolland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Rédaction du Quotidien L’Avenir n’est pas restée indifférente au délabrement très avancé de la voirie urbaine dans la Ville province Kinshasa. Plusieurs articles ont fait échos de cet état des routes qui frise la conscience humaine en ce 21ième siècle. Plusieurs fois, nous avions dénoncé avec véhémence l’indifférence des autorités provinciales de la capitale, miroir de la RDC de soumettre la population dans un monde de non-sens, en ce que les routes de dessertes agricoles valaient mieux que celles de Kinshasa. Aujourd’hui, nous écrits nous sont pas tombés dans les mains des aveugles. La Rédaction du Quotidien L’Avenir s’estime heureuse et comblé d’avoir crié sur tous les toits pour rendre praticable non seulement ce tronçon, mais aussi d’autres routes d’importance capitale, question de diminuer les embouteillages dans cette ville cosmopolite de près de 12 millions d’habitants.   

Les Kinois sont traumatisés au regard de l’ampleur de la destruction et du délabrement de la voirie urbaine. Traumatisés, mais responsables de cette dégradation du fait de la mauvaise utilisation des caniveaux, transformaient en poubelle publique. Cette pratique incivique de la population kinoise est la conséquence logique de la destruction et du  délabrement de la chaussée. Le cas de le dire, c’est l’avenue Kabambare qui se meurt à petit feu, à l’indifférence totale de l’autorité urbaine et provinciale de Kinshasa. Sur cette avenue, deux grandes décharges de poubelle s’y sont installées, l’une dans la commune de Kinshasa,  vers l’avenue Bas Congo, l’autre à Barumbu. Vue l’ampleur des immondices qui se déversent sur la chaussée au point de bouchée les caniveaux, l’eau stagne sur la chaussée au point de causer les nids de poule et autres trous béants avec comme conséquence l’impraticabilité de la route.

L’avenue  Kabambare n’est pas la seule dans cet état. L’avenue Kabasele Tshamala, ex Flambeau connait une situation insolite. Une partie de la chaussée, partant du pont jusqu’à la prison militaire de NDolo est délabrée totalement, alors qu’elle ne mesure que moins de 100 mètres pour la relier avec le reste de l’avenue praticable. L’avenue Itaga qui avait été réhabilitée sur financement de l’Union européenne,  se trouve dans la même situation d’impraticabilité et de spoliation. Elle n’est fréquentable qu’au niveau de  Barumbu, bien que délabrée, mais spoliée du reste partant de l’avenue Kasaï jusqu’à l’avenue des Huileries par des vendeurs informels. Il en va de même de l’avenue Kasaï, un autre axe de secours à l’avenue Luambo Makiadi devenue, une sorte de rempart des chacals en ce qu’un grand trou s’est formé à la hauteur de l’avenue Rwakadingi, toujours dans l’indifférence de l’autorité urbaine. En outre, l’avenue Franco Luambo Makiadi, ex Bokassa fait la honte de toutes les chaussées, au regard de son niveau de destruction, partant de l’avenue Kabambare jusqu’à l’avenue du Commerce. Du moins, après avoir jeté le pont en amont sur la rivière Kauka, mais aussi sa réhabilitation, en aval, c’est la désolation. La grande route qui mène au Marché central de Kinshasa, où toutes les activités commerciales s’exercent est dans un état de destruction qui nécessite reconstruction et modernisation d’un nouvel axe. Cependant, partant de l’avenue du commerce, l’avenue Luambo Makiadi connait un début des travaux depuis le 26 Octobre courant, d’assainissement et bétonnage de la chaussée, sur une distance de 100 mètres. Un signe encourageant pour les commerçants qui n’ont pas vendu pendant plus de deux ans, ayant perdu leurs clientèles parce que la chaussée était dans un état de délabrement, comme le témoignes ces images.

Cependant, bien qu’ayant connu le début des travaux, l’avenue Luambo Makiadi n’est pas retenue dans les prévisions de l’Office de Voirie et Drainage, OVD. Mais plutôt celle du Commerce, nous livre un travailleur. « Ça fait déjà un mois et demi que nous sommes ici, nous avons débuté le 26 octobre 2016. La durée des travaux est de deux mois, au plus tard le 26 décembre, nous devons finir. Le financement vient du Fonds national d’entretien routier, FONER », a-t-il confié.

D’affirmer que le tronçon privilégié  est l’avenue du Commerce. Vu que cet endroit (Ndlr, jonction commerce-Bokassa) était à problème, et si l’on aménageait seulement l’avenue du commerce, l’autre partie délabrée de l’avenue Bokassa entrainerait le délabrement de l’avenue du Commerce réhabilitée. Raison pour laquelle, l’OVD a prolongé l’amorce de 125 mètres de l’avenue Bokassa qui  ont été réhabilités, bétonnés, poursuit notre interlocuteur.

D’ajouter, que la partie restante de l’avenue Bokassa sera réhabilitée dès le mois de janvier jusqu’au Marché Type K, pourvu que le financement soit disponible.  Evoquant la cause du délabrement, l’agent de l’OVD qui s’est confié à nous, décrit : « La cause du délabrement est justement liée au problème d’assainissement, d’incivisme des Kinois. La population, en effet, gère mal les déchets. Elle croit que les ouvrages d’assainissement deviennent des poubelles ; elle les jette dans les caniveaux. Or, les ouvrages d’assainissement sont là pour drainer les eaux de pluies et les eaux usées. Si ces ouvrages sont mal entretenus, c’est cela la cause du délabrement de la chaussée », a-t-il déploré.

Cependant, les dispositions prises pour pérenniser les travaux, c’est la construction de deux ouvrages de  canalisation d’eaux, de part et d’autre. En plus, les avaloires seront débouchées sur l’avenue du Commerce qui collectionne les eaux venant de la chaussée, les évacuer dans les égouts. « Si les avaloires sont bouchées, il n’y aura pas moyen que l’eau se déverse dans les égouts. Raison pour laquelle nous allons déboucher toutes ces avaloires jusqu’où nous allons nous arrêter », a-t-il précisé.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse