Assainissement de Kinshasa : Le plaidoyer de Kimbuta chez Bruno Tshibala

par -
0 417
Le premier ministre, Bruno tshibala recevant le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta en présence du ministre délégué. Ph. Primature
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le premier ministre, Bruno Tshibala a reçu ce jeudi, le gouverneur de la ville de Kinshasa.  A la primature, André Kimbuta est allé solliciter l’implication du chef du gouvernement dans les efforts d’ assainissement de la ville capitale.

« Nous venons de créer ce qu’on appelle le fond d’ assainissement de la ville, nous devons activer une taxe provinciale sur l’ assainissement et une autre sur la pollution, taxes jamais  appliquées parce qu’ il y avait interférence avec le gouvernement central », a déclaré André Kimbuta au sortir de l’ audience. Pour l’ autorité urbaine, le fonctionnement de ce fond n’ attend que la signature d’ un décret du premier ministre. Très intéressé par le sujet, Bruno Tshibala qui tient à ce que la population de Kinshasa respire un air propre a promis de donner très rapidement satisfaction à la doléance de l’ hôtel de ville.

«  J’ ai le plaisir d’ annoncer aux Kinois que devant moi, le premier ministre a instruit le ministre délégué pour que ce décret soit rapidement apprêté pour qu’il le signe. Il m’ a promis d’ avoir le décret dans 48 heures et dans 72 heures, nous commençons la perception et le fond d’assainissement va fonctionner  », s’ est réjoui André Kimbuta.

A cette occasion, le gouverneur de la ville a rappelé que   cette tache  de salubrité publique sera confiée à quatre sociétés pour lesquelles, les appels d’ offre ont été déjà lancés. A en croire André Kimbuta, le lancement de cette taxe permettra à la ville de Kinshasa d’ être beaucoup plus salubre. Il faut noter que ce  premier faceà-face était aussi une opportunité pour le gouverneur de féliciter le premier ministre pour sa nomination.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse