Arrangements particuliers: Le document sera signé le lundi prochain

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.
La signature de l’arrangement particulier entre toutes les parties prenantes au dialogue du centre interdiocésain aura lieu lundi 27 mars prochain, a annoncé lundi le vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Mgr Fridolin Ambongo.

Pour lui, les travaux de la plénière du lundi 20 mars entre la Majorité et l’opposition se sont bien déroulés et la suite du chronogramme a même été fixée. Il a notamment parlé de la mise en place d’un groupe de travail pour traiter de la répartition des postes ministériels, et la convocation de la prochaine plénière pour mercredi 22 mars.

«Globalement, nous avons bien travaillé. Le gros de points prévu à l’ordre du jour a été évacué. Nous avons fait des propositions à propos de la question sur la primature et nous avons renvoyé les différentes parties à aller y réfléchir», a affirmé Mgr Fridolin Ambongo, sans plus de détails.

Il a précisé que la question du Conseil national de suivi de l’accord [CNSA] sera traitée ce mercredi. Ce poste a été réservé, selon l’accord à Etienne Tshisekedi, président du conseil des sages du Rassemblement. Depuis son décès, le 1er février à Bruxelles, plusieurs plateformes de l’opposition, dont le Front pour le respect de la Constitution (FRC), mené par le MLC estime que ce poste doit être renégocié.

Le mode de désignation du futur premier ministre qui doit ressortir du Rassemblement est un autre point qui divise la majorité présidentielle (MP) et l’opposition. Le camp du président Kabila souhaite que le Rassemblement propose une liste de trois noms pour ce poste, alors que la plateforme de l’opposition ne compte suggérer qu’un seul nom.

Cette divergence a poussé le secrétaire général de l’UDPS à quitter la salle accusant la MP de « mauvaise foi » et de bloquer la signature de l’arrangement particulier. Un départ qui n’a pas perturbé le déroulement des travaux au centre interdiocésain, assure Mgr Fridolin Ambongo.

«L’UDPS est là. Vous voyez que nous sortons de la salle avec toutes les parties prenantes. Nous avons travaillé avec le Rassemblement», a tempéré Mgr Ambongo.

« Tout se déroule très bien »

Alexis Thambwe Mwamba, chef de la délégation de la MP se réjouit pour sa part du bon déroulement des travaux de la CENCO. Il assure que les questions majeures ont été débattues, et la date de la signature de l’arrangement a été fixée.

«Tout se déroule très bien et au cours de cette semaine, nous allons terminer les travaux », a dit Alexis Thambwe Mwamba.

Quant au départ du secrétaire général de l’UDPS des négociations de la CENCO, il a estimé que les propos de Jean-Marc Kabund ne représentent pas ce qui s’est passe dans la salle.

Les négociations directes ont débuté jeudi 8 décembre 2016 sous les auspices de la CENCO afin de sortir la RDC de l’impasse politique due à la fin du mandat constitutionnel du chef de l’Etat Joseph Kabila, depuis le 19 décembre de la même année.

Un accord a été signé le 31 décembre, prévoyant l’organisation de la présidentielle et des législatives en fin décembre 2017. Un premier ministre devrait être issu du Rassemblement et la présidence du Conseil national de suivi de l’accord a été réservée au président du Conseil des sages de cette plateforme de l’opposition, à l’époque tenu par feu Etienne Tshisekedi. Près de quatre mois après le lancement de ces discussions, l’application de cet accord peine à avoir un début de lancement.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse