Armée du Salut: Le général André Cox prend acte de la retraire de la commissaire Nguanga

par -
0 875
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La commissaire Madeleine Nguanga (voir photo) va à la retraite, après trente-six (36) ans de carrière d’officier dans l’Armée du Salut et un mandat de six (6) ans, en qualité de chef du territoire de la RD Congo. La cérémonie à cet effet, dimanche dernier à la salle centrale Gombe, a été conduite par le commissaire Ornald Castor, représentant du général André Cox et chef du territoire du Congo-Brazzaville. Un commissaire connaissant le territoire de la RD Congo pour y avoir assumé, cinq ans plus tôt, les fonctions de secrétaire en chef (représentant légal suppléant). « Elle a été humble, fidèle et serviable. A cause de son humilité, Dieu l’a élevée au rang de chef du territoire », a-t-il affirmé. Les fidèles se sont mobilisés nombreux et, avec eux des invités, dont des délégations venues des provinces et des officiels. Parmi ceux-ci, l’honorable députée Jaynet Kabila et le Vice-gouverneur de la Ville province de Kinshasa, Clément Bafiba.

« Car vous avez besoin de persévérance… »

L’heureuse retraitée a exhorté les salutistes à tenir bon. En effet, elle a puisé son message dans l’épître de Paul aux Hébreux 10, 32à39.                                                                                     Nous ne sommes pas de ceux qui reculent, a-t-elle insisté, invitant ainsi les fidèles, et particulièrement la jeunesse à tenir bon, à persévérer dans de bonnes œuvres. « Le chrétien doit être différent de ceux qui ne le sont pas, et en tout. Notre part en tant que chrétiens, c’est de faire la volonté de Dieu. Et la part de l’Eternel, c’est d’accomplie ses promesses », a-t-elle rappelé.

La commissaire, fidèle bergère

Des témoignages ont fusé de différents coins du monde, et des remerciements du staff du Quartier général du territoire de la RD Congo.                                                                                              « Vous avez accompli votre mission, celle d’apporter le nom de Dieu aux hommes… », a écrit la diaspora salutiste de France. Le secrétaire international pour l’Afrique a salué « la fidélité inébranlable, le leadership spirituel pour prêcher l’évangile du Christ ».                                                                                  Le révérend Elebe (kimbanguiste) a lu le message des confessions religieuses. «Une femme motivée, humble, prenant tout le monde en considération et aimant sa charge… », a-t-il relevé.

Simon Kiangani Loti (écrivain et préfet du Collège John Mabuidi) : C’est une dame d’une personnalité très forte qui ne recule pas devant l’obstacle, et sachant se distinguer par son esprit d’ouverture, son sens d’écoute, son humilité et surtout la confiance en Dieu. Elle a conduit son église sans complexe, et de façon neutre et impartiale. La plus grande valeur que j’ai retenue d’elle, c’était le sens du service. C’est donc une femme vertueuse au sens plein du terme.

Lewis Maniongo (préfet du Lycée Matonge) : Elle a fait preuve, durant son mandat, de pragmatisme et d’un esprit d’écoute remarquable. De même qu’elle était très ouverte aux Nouvelles technologies de l’information et de communication, NTIC. Quatre ans plus tôt, le coordonnateur national m’avait envoyé en mission pour installer vingt (20) ordinateurs à Vwaya (Inkisi) dans le district de la Lukaya. C’est le chef du territoire qui devait procéder à l’inauguration, et elle s’était présenté à l’heure, avec le secrétaire en chef. Chaque fois qu’il y avait des manifestations pour les écoles, elle ne manquait pas de prodiguer des conseils pratiques.

Georges Lumpina (D.E du C.J Mabuidi) : Ce qui m’a marqué, c’est son dynamisme qui a fait qu’elle puisse être partout où l’on avait besoin d’elle. Et particulièrement dans les activités du Groupement d’hommes salutistes : conventions, symposiums…   Nous l’avons vue dans la commémoration des 80 ans de l’Armée du Salut dans notre territoire. Elle a posé les jalons de la construction de la nouvelle grande église de l’Armée du Salut. Sous son mandat, notre église a rayonné et attiré des âmes.

Gédéon Mabuidi (dirigeant de la fanfare salutiste) : Elle n’a cessé de prodiguer des conseils à tous les groupes musicaux de l’église, surtout aux jeunes. Car ces groupes transmettent la Parole de Dieu, et ceux qui les composent doivent être des modèles, ne pas se décourager. Les choristes sont des témoins de la Parole de Dieu, ils doivent en vivre le témoignage.

(Payne)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse