Après un séjour fructueux en Egypte Matata Ponyo de retour à Kinshasa

par -
0 637
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

De d à g, Matata Ponyo et son homologue Egyptien

Le Premier ministre, Matata Ponyo, est arrivé jeudi 4 février au Caire, où il a été accueilli à sa descente de l’avion par son homologue égyptien, Sherif Ismaila. Cette visite fait suite à celle du Président de la République, Joseph Kabila, au mois d’août dernier.

Après les dispositions protocolaires d’usage, les deux officiels se sont brièvement entretenus en tête-à tête au Salon d’honneur de l’Aéroport International du Caire pour évoquer, non seulement l’état des relations entre la RDC et l’Egypte, mais aussi pour procéder à la signature de plusieurs protocoles de coopération et des mémorandum d’entente dont celui entre l’Autorité générale pour la zone économique du canal de Suez et l’Agence du projet de développement et de promotion du barrage Inga en RDC, dans le cadre de la gestion des grands projets infrastructures.

Les deux parties ont aussi signé un mémorandum d’entente de coopération en matière de création d’un centre d’informations et le soutien à la prise de décisions en RDC. Des mémorandums d’entente dans les domaines des PME, du tourisme et de la création d’une station électrique en énergie solaire en RDC ont fait, en outre, l’objet de signature. Ces accords ont été signés à la fin de la séance de travail qui a regroupé jeudi les Premiers ministres des deux pays, Cherif Ismaël (Egypte) et Matata Ponyo (RDC), informe-t-on.

A cette occasion, le chef du Gouvernement congolais a affirmé que son pays « considère l’Egypte comme un partenaire économique important » et a salué les succès enregistrés par Le Caire, ces derniers temps, notamment celui lié à la réalisation du nouveau canal de Suez, une fierté pour l’Egypte et l’Afrique.

Pour sa part, le Premier ministre égyptien a salué le développement positif enregistré dans l’Est du Congo, notamment les victoires militaires de l’Armée congolaise contre les mouvements rebelles et les autres groupes armés, affirmant que l’Egypte va poursuivre ses efforts pour aider le Gouvernement de la RDC à cet effet. Il sied de rappeler que le calendrier fort chargé de Matata Ponyo lui a aussi permis de se présenter au Conseil des députés où il a conféré avec le président du Parlement égyptien, rapporte-t-on.

Au terme de sa mission officielle de quatre jours qui l’a conduit en Egypte, le Premier ministre congolais, Matata Ponyo, a été reçu dimanche 7 février par le Président de la République arabe d’Egypte, Abdel Fattah al-Sissi, à qui il a transmis le message de son homologue congolais, Joseph Kabila Kabange. Même si tous détails de cette audience n’ont pas été décelés, il y ressort que dans le message dont le chef de l’Exécutif congolais était porteur, le Président Joseph Kabila a fait état des relations de coopération déjà existantes entre la RDC et l’Egypte.

Matata Ponyo visite le nouveau canal de Suez

Poursuivant son séjour au pays des Pharaons, le Premier ministre congolais, Matata Ponyo, s’est rendu à Ismaïlia, ville située à 113,65 km du Caire, pour une visite du nouveau Canal de Suez inauguré en juillet 2015, complexe industriel qui fait la fierté de l’Egypte. Sur place, Matata Ponyo a été accueilli par le responsable du nouveau canal qui l’a conduit directement dans la salle des conférences où un film retraçant toute l’historique de ce canal a été projeté.

Pour rappel, c’est le Président de la République, Joseph Kabila Kabange qui a eu l’insigne honneur de représenter la RDC lors de l’inauguration du canal de Suez rénové en juillet 2015 à l’invitation de son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi.

Sur place, Matata Ponyo s’est rendu compte que ce canal permet la navigation simultanée des bateaux de grand tonnage dans les deux sens du canal, mettant ainsi fin à celle à sens unique, qui a duré quasiment 146 ans. Les travaux entrepris ont consisté à creuser sur une longueur de 35 km une nouvelle voie parallèle d’une largeur de 317 mètres et de 24 mètres de profondeur, la longueur totale étant de 72 km.

Le nouveau canal devrait notamment stimuler les recettes en devises fortes pour le revenu national égyptien, réduire le temps de transit de 18 à 11 heures pour le convoi en direction du sud ainsi que le temps d’attente des navires et augmenter le nombre de navires que le canal peut gérer afin de faire face à la croissance attendue du commerce mondiale, rappelle-t-on. Après toutes ces explications, une randonnée a permis à la délégation congolaise conduite par le Chef de l’Exécutif de prendre la juste mesure de cette fierté égyptienne.

(JMNK)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse