Après son face-à-face avec Aubin Minaku: Bruno Tshibala défend son budget mercredi devant les députés

par -
0 390
Une vue de la réunion Gouvernement – Assemblée nationale hier au Palais du peuple/Ph. Labakh A.F
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

D’aucuns n’ignorent que le Projet de loi des Finances exercice 2017 a été déjà déposé depuis vendredi 26 mai courant au Bureau de l’Assemblée nationale, par le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenze. Et comme l’honorable président de l’Assemblée nationale était absent du pays, c’est le premier vice-président de la chambre basse du Parlement, l’honorable Luhonge Floribert, qui avait officiellement réceptionné ce texte des lois des finances.

Le Chef du Gouvernement, Bruno Tshibala doit pouvoir défendre son projet de loi devant la représentation nationale,  demain mercredi 31 mai 2017. Voilà pourquoi, hier lundi 29 mai 2017, le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku, accompagné des membres de son bureau, dont ses deux vice-présidents Floribert Luhonge et Remy Massamba et Mme le questeur Elysée Munembwe, a tenu une réunion restreinte avec le Premier ministre accompagné de quelques membres du Gouvernement.

Parmi eux, les ministres d’Etat Pierre Kangudia du Budget, Modeste Bahati Lukwebo du Plan, Jean-Pierre Lisanga Bonganga en charge des Relations avec le Parlement, et les ministres des Finances Henry Yav Mulang, et celui chargé des Relations avec le Parlement Tshibangu Kalala. A l’issue de laquelle réunion Gouvernement – Bureau de l’Assemblée nationale, le ministre d’Etat Jean-Pierre Lisanga Bonganga, a tenu à préciser à la presse que cette rencontre visait à harmonier les points de vue de ces deux institutions de la République autour du budget 2017.

« Nous sommes venus pour travailler avec le Bureau de l’Assemblée nationale pour qu’on puisse harmoniser les points de vue et voir comment aller de l’avant. Il s’agit du budget 2017, et c’est important que nous puissions aller avec la procédure d’urgence. Parce que bientôt,  au mois de septembre nous viendrons encore, comme ça sera une session budgétaire, avec le budget 2018 », a-t-il déclaré.

Le ministre Lisanga Bonganga a indiqué, en outre, que cette réunion s’est déroulée en toute harmonie. « Nous sommes venus avec l’accord du Président de la République… Nous œuvrons depuis l’Accord du 31 décembre dans l’esprit de la cohésion au sein des institutions… Nous reviendrons ici le mercredi avec le Premier ministre et tout son Gouvernement », a-t-il dit.

Comme ce n’est plus une information à ce jour, le Président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku Ndjalandjoko est déjà de retour depuis samedi dernier à Kinshasa. Ce, après un long séjour à Rabat au Maroc, où il a présidé les travaux de la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) en sa qualité du président en exercice de cette institution parlementaire internationale francophone.

Signalons en outre que ces assises étaient un forum d’échanges entre parlementaires francophone de la Région Afrique au sein duquel sont examinés les enjeux de la coopération interparlementaire, en général, et de la Francophonie en particulier, tout en veillant sur les questions d’actualité. Et pour cette session spécialement, les parlementaires francophones africains ont unanimement encouragé l’adoption de la Résolution du conseil de sécurité de l’ONU sur la création d’une force de maintien de la paix en Afrique.

Aussi se sont-ils engagés à renforcer les efforts des différents gouvernements dans la lutte contre les violations des droits de l’homme. Ils encouragent le dialogue permanent entre communautés, comme moyen efficace de prévention et de résolution des conflits. Mais également d’encourager le développement des micros crédits et de l’entrepreneuriat privé. Voilà pourquoi, le président de l’Assemblée nationale de la Rdc et président en exercice de l’APF, Aubin Minaku Ndjalandjoko s’est dit satisfait du bon déroulement de ces assises.

Aussitôt arrivé à Kinshasa, il a confié à la presse que les députés nationaux feront preuve de célérité et de surpassement pour que le budget de l’Etat déposé vendredi dernier par le premier ministre au Bureau de l’Assemblée nationale, soit finalisé rapidement avant la fin de la session ordinaire en cours. Il a à cet effet, lancé un vibrant appel à tous les Kinois à s’enrôler massivement. C’est ainsi que lui-même s’est enrôlé dimanche 28 mai 2017, lors du lancement officiel de l’opération dans la capitale congolaise.

(Lepetit Baende)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse