Après Mbandaka dans l’Equateur: L’ITB/Kokolo accoste à Kisangani

par -
0 1112
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le bateau ITB Kokolo réhabilité et inauguré officiellement samedi 7 février à Kinshasa, ce géant flottant rénové a accosté, mercredi 29 avril, au port de la Société congolaise des transports et ports (SCTP), ex-Onatra, sous une surveillance militaire et policière, en présence des membres du gouvernement central, conduits par le ministre d’Etat en charge de la Décentralisation et Affaires coutumières, Salomon Banamuhere. Des sources de la SCTP renseignent que ce bateau a transporté environ 300 passagers et 48 tonnes de marchandises à bord, notamment du riz, des haricots, des vivres frais et autres. Selon les mêmes sources, le dernier accostage du bateau ITB Kokolo à Kisangani remonte à une vingtaine d’années. De Kinshasa à Kisangani, ce bateau a, pendant deux semaines, parcouru une distance de 1.734 km sur le fleuve Congo en passant notamment par la ville de Mbandaka, chef-lieu de l’Equateur. L’ambiance a été totale à l’arrivée de ce navire au port de la SCTP à Kisangani. A la vue du bateau rénové, certains nostalgiques ont  tressailli de joie et d’autres ont entonné des chants d’allégresse.

 

Après Mbandaka dans l’Equateur, l’ITB/Kokolo a accosté depuis hier mercredi 29 avril 2015 au port fluvial de la Société commerciale des Transports et Ports, (SCTP). Comme l’a été à Mbandaka, la liesse populaire était à son comble dans la province Orientale, plus précisément à Kisangani. Députés nationaux, députés provinciaux et sénateurs de cette province étaient au rendez-vous pour saluer ce grand événement, 20 ans après. Conduit par les ministres des Transports et Voies des Communications, puis celui de la Décentralisation et Affaires coutumières, respectivement Justin Kalumba Mwana Ngongo et Salomon Banamuwere, l’événement transmis en direct par la Radiotélévision nationale congolaise, était à la hauteur du spectacle. Dans la suite, le patron de la Société Commerciale des Transports et Port, Jean-Baudouin Kimbembe Mazunga, celui-ci a eu des mots justes lorsqu’il dit « je suis venu laisser le papa qui vient payer sa dette, le ministre des Transports (Ndlr Justin Kalumba Mwana Ngongo) est venu payer la dette conformément à la promesse du Chef de l’Etat Joseph Kabila faite à la population boyomaise entière. Nous, les riverains n’accompagnons pas celui qui emprunte une dette, au risque de te laisser avec la dette. Nous, nous venons laisser celui qui s’est tapé la poitrine d’apurer sa dette. Le Président Joseph Kabila Kabange avait promis, le Premier ministre s’est impliqué en ce y compris les responsables du ministère et de la société en question. Aujourd’hui, vous avez l’ITB/Kokolo sur votre sol », a-t-il déclaré.

Cap vers l’éclosion économique de la Rdc

Le DG a été relayé par le Gouverneur de la province Orientale, Jean Bamanisa Saïdi, qui a rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat Joseph Kabila en soulignant dans ses propos que pendant plus de trois décennies, les bateaux courriers officiels n’ont plus accosté au port de la SCTP, ex-Onatra à Kisangani. « Pour la population de la partie nord-est de la République, l’accostage de l’ITB Kokolo à Kisangani, marque le début d’une nouvelle ère dans la relance de l’économie nationale et le trafic fluvial entre Kinshasa et Kisangani. Par ce geste, le Président de la République vient de marquer une fois de plus d’une encre indélébile l’histoire économique de notre pays. Nous rendons donc un hommage mérité au président Joseph Kabila Kabange pour la réorganisation de notre armée, de notre police, qui se sacrifie plus pour la restauration de la paix sur toute l’étendue du territoire nationale. Laquelle paix combien mieux de plus un certain temps grâce à l’éclosion des activités économiques gage de la croissance et du bien-être de la croissance économique », a-t-il reconnu.

D’ajouter à son adresse l’appel fait à tous les agriculteurs de se mettre désormais au travail de champ, car, la présence de l’ITB/Kokolo marque le début d’une nouvelle vie économique. Ainsi donc, la réalisation d’une telle œuvre ne peut jamais rester indifférente car, la population de la province Orientale unie comme un seul homme a remercié le Président de la République de toute leur gratitude en ce jour d’un rêve transformé en réalité pour toutes les cinq provinces de l’ancienne province Orientale.

Le temps fort est celui marqué par le ministre des Transports et Voies de Communications Justin Kalumba Mwana Ngongo, qui a demandé aux boyomais de se mettre débout en guise de remerciement à Dieu qui a permis ce moment grandiose. Il a rappelé à l’attention de tous ceux qui étaient sur place que c’est à Kisangani même que l’ITB/Kokolo avait connu l’incendie. Aujourd’hui, grâce à la Révolution de la modernité prônée par le Chef de l’Etat Joseph Kabila, l’ITB/Kokolo est debout à Kisangani même. Le patron des Transports a rafraîchi la mémoire collective que pendant 20 ans, les gens ont souffert sur ce fleuve, prenant à bord en compagnie des animaux, leur nourriture, sans toilette dans des baleinières bravant les intempéries matin, midi et soir, ce qui est anormal.

Pour mettre fin à ce calvaire, le Chef de l’Etat Joseph Kabila a décidé de réhabiliter l’ITB/Kokolo. Ce géant flottant avec ses barges, rassure le ministre, est en mesure de transporter 422 personnes en occupant individuellement, son lit et les nourrir matin, midi et soir. Il comprend l’infirmerie, question de permettre aux femmes d’accoucher dans les conditions humaines, contrairement aux conditions précédentes. Il en va de même en cas de problème fluvial, l’ITB/Kokolo dispose de deux canons de secours en secourant dans moins de 5 minutes 18 personnes, en ce y compris le gilet de sauvetage et peut transporter 1.580 tonnes de marchandises. Sur le plan technique, le bateau dispose d’un ordinateur susceptible de guider le capitaine, renseigne le ministre des Transports et Voies de communications.

Le capitaine de ce bateau, Dominique Esele qui s’est réjoui d’avoir effectué un bon voyage sur une distance de plus de 1.700 km affirme n’avoir pas connu de complications au cours de son voyage fluvial.  «J’ai fait treize jours, mais j’allais même faire onze. Je n’ai pas eu de difficulté, sauf quelques grandes pluies. Il faut qu’on mette les balisages fixes sur le chenal».

A Kisangani, la Commissaire provincial en charge de l’Economie, entreprenariat et développement, Yolande Ebongo, avait indiqué que 200 tonnes de marchandises sont déjà disponibles dans les entrepôts de la SCTP, dans la perspective du voyage retour de l’ITB Kokolo à Kinshasa. Un appel a été par ailleurs lancé aux opérateurs économiques de la province Orientale ainsi qu’à ceux des provinces voisines, notamment le Nord-Kivu et le Maniema, en vue d’apporter leurs marchandises pour les acheminer vers la capitale.

Le bateau rénové ITB Kokolo comprend 9 chambres froides, 2 suites familiales et des cabines de luxes et ordinaires, un restaurant de luxe et un bar avec des chaînes de télévisions câblées. Ce bateau est resté immobilisé depuis 1997. Il reprend le trafic sur le fleuve Congo. Il est capable de faire Kinshasa-Kisangani dans les conditions normales d’exploitation, soit 14 jours à la montée et 10 jours à la descente.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse