Après l’opération traversée des piétons: La CNPR sensibilise contre l’alcool au volant

par -
0 176
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La boisson au volant est considérée comme la troisième cause d’accidents de route. Dès lors, il est impératif, pour la Commission nationale de prévention routière, CNPR, de s’investir à l’émergence d’un chauffeur au nouveau profil  dans la ville province de Kinshasa. Un chauffeur respectueux du code routier, qui se garde de conduire en état d’ébriété. La campagne de sensibilisation lancée vendredi dernier répond à cette préoccupation. C’était sous le thème : « Entre boire ou conduire : il faut choisir ! ». En effet, le président de la CNPR, Ir Vale Manga Wilma (photo ci-contre) a, au nom des usagers de la route de la RD Congo, présenté des remerciements à la Fondation Bralima, pour son implication directe. « L’objectif est de réduire le taux d’accidents de circulation sur les routes de la ville province de Kinshasa. La campagne qui va couvrir une période de soixante jours, se poursuivra dans les provinces, à travers les directions provinciales », a-t-il relevé. Le carnaval motorisé a eu pour point de chute la place des intellectuels (Ndlr : un carrefour emménagé en espace vert qui avoisine l’Institut supérieur pédagogique, ISP/Gombe). C’est en ce lieu que le numéro un de la CNPR a exprimé la gratitude de la Commission à l’endroit de la tutelle, le Vice-Premier ministre et ministre en charge des Transports et voies de communication, José Makila Sumanda. Dans le même ordre d’idée, les autorités de la Ville province qui ont relevé le pari sécuritaire. La réussite du carnaval, a indiqué l’orateur, c’est aussi (la vingtaine) de chauffeurs recrutés pour la circonstance, joints aux éléments de la Police spéciale de circulation routière, PSR. Ceux-ci ont été les acteurs principaux du jour, selon les termes de remerciement du président de la CNPR. Tout au long de son parcours, le carnaval a communiqué avec la population. En effet, le message du thème su-évoqué a été répété au moyen du matériel sonore. A cela s’ajoutent les affiches portant ledit message.

« L’accident de la route n’est pas une fatalité ; on peut l’éviter »

Cette  évidence des théoriciens de la circulation routière a été mise en exergue par les organisateurs de la campagne de sensibilisation. Comme pour dire : quand on veut changer les mentalités sur la chaussée, sur la route du danger, on peut. « Nous voulons avoir un million de chauffeurs sûrs, en vue d’une sécurité routière maximale. Cela va impacter sur l’économie (et partant, sur le développement) de notre pays qui est tributaire de la route », a dit l’orateur. Et de renchérir en ces termes : Le gouvernement veut que ce secteur puisse rayonner. Et la mission de la CNPR est de proposer au gouvernement de la République une politique en matière de sécurité routière, a-t-il précisé. C’est ici le lieu de rappeler, en effet, que les observateurs décèlent de la constance dans l’action de la CNPR même si, hélas, les  moyens tarderaient à suivre. C’est qu’au moment où le gouvernement a mis en application sa politique de réhabilitation et de modernisation des chaussées, la CNPR s’emploie en ce qui la concerne, à maximiser la sécurité routière.

En septembre dernier,  la rentrée scolaire a donné lieu au lancement de l’opération traversée des piétons. Le président de la Commission nationale de prévention routière, pour rappel, est expert en transport multimodal et en sécurité routière. Il a fait savoir, à l’occasion, que la finalité était de réduire le taux d’accidents de route sur la population scolaire.

Et d’ajouter : la sécurité routière est une affaire de tous, et tous doivent mettre la main à la pâte. Nous devons changer de comportement, en apprenant aux plus petits les généralités de la sécurité routière. C’est notamment ce qui explique la réédition du manuel intitulé : « Le code de la route de l’écolier ». Au regard du pari gagné de la campagne motorisée du week-end dernier, force est d’affirmer que le potentiel humain de la CNPR a besoin de partenaires dans ses efforts de maximiser la sécurité routière dans le contexte kinois et partant, congolais. Aussi le président convie-t-il à la synergie les ONG locales.

(Payne) 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse