Après l’inauguration de la Mairie de Beni: Joseph Kabila arrive à Bukavu

par -
0 1197
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Président Joseph Kabila Kabange est arrivé mardi à 13 heures locales à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, quatrième étape de sa tournée dans l’Est du pays. Selon notre source, il a été salué, à sa descente à l’aéroport de Kavumu, par le gouverneur Marcellin Cishambo, le président de l’Assemblée provincial, le commandant du 33ème régiment militaire et le commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC). Le Chef de l’Etat venait de Beni, au Nord-Kivu, où il a procédé, quelques heures plus tôt, à l’inauguration du nouveau bâtiment de la mairie de Beni.

Joseph Kabila qui est sur plusieurs fronts du développement de l’insécurité dans le Nord-Kivu a voulu lui-même marqué sa présence dans cette partie de la République, notamment par l’inauguration de ce bijou, soit d’un bâtiment de la Mairie. Pour l’ingénieur et maître d’ouvrage, l’ouvrage qui à ce jour est à l’honneur occupe une superficie de 386.52m² et comporte quatre niveaux dont un comble à sa partie supérieure. Son accès est assuré par deux entrées principales. L’on découvre dans les entrailles de l’ouvrage 36 sales bureautiques, une grande salle au troisième niveau, 11 toilettes dont deux publiques, une terrasse panoramique au balcon du 4ème niveau.

Pour le Maire de Butembo, ce bijou a une signification, surtout que Butembo connait plusieurs projets de développement tant du Gouvernement central que provincial, explique le correspondant de la Rtga qui ajoute que le Gouverneur du Nord-Kivu a indiqué qu’il est fier aujourd’hui d’appartenir à une génération des bâtisseurs dirigée par Joseph Kabila Kabange. « Si votre excellence se bat nuits et jours pour les grands projets, comme celui les routes se réalisent et des infrastructures de base se modernisent, si nous devons croire à ce que vous nous avez dit tout de suite que demain ça sera la route Goma-Butembo-Beni-Kasindji, Si demain ça sera l’aéroport de Mavivi, nous devrions pour notre part nous sentir fier d’appartenir à la génération conduite par vous qui aurait finalement modernisé cette province », a indiqué Julien Paluku. Après ce discours, le Président de la République est passé à la coupure du ruban symbolique et a procédé à une visite. Par la suite, Joseph Kabila a pris son avion pour Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Les retombées de sa visite au Nord-Kivu

Présent dans la province du Nord-Kivu depuis quelques jours, le Président de la République a promis et a rassuré la population de ce coin de la République. Ainsi, sur le plan militaire et sécuritaire, le passage du Président de la République aura des effets sur le terrain et le phénomène des ADF-NALU va se terminer d’ici là. « Il a annoncé clairement la poursuite des opérations contre les ADF pour que d’ici 2016, qu’il soit rassuré qu’on a totalement neutralisé cette nébuleuse qui fait parler d’elle ici à l’Est. Il a également demandé aux opérations Sokola1 de devoir renforcer les renseignements pour qu’on comprenne d’avantage l’objectif politique des ADF », a précisé Julien Paluku.

Sur le plan de l’éducation, le Chef de l’Etat a promis résoudre le problème de la mécanisation des enseignements de Beni. « Parce qu’il a été posé un problème très sérieux au Chef de l’Etat, celui lié à ce que l’on appelle le personnel non payé, notamment les enseignants qui ont travaillé dans des conditions difficiles, mais qui ne sont jamais payés par l’Etat. Et le ministre Maker Mwangu a été dépêché ici pour qu’il ait toutes les données et qu’en 2016, que le Gouvernement commence à prendre en charge tous ces enseignants », dit-il.

Devant un centre de santé brulé et face à une population qui réclame la reconstruction du centre de santé d’Eringeti, Joseph Kabila a promis la construction d’un hôpital moderne dans cette entité. « Dans le domaine de la santé, le Chef de l’Etat a dit clairement qu’il va lui-même construire, non seulement un centre de santé, mais un hôpital à Eringeti de 125 lits ». Soulignons par ailleurs que la solution consiste à instaurer la paix et la sécurité dans ce territoire.

Pour terminer, disons que le Gouverneur de la province du Nord-Kivu a été alerté qu’à la suite des affrontements à Eringeti, il y a eu des blessés qui ressembleraient aux hommes de troupe de l’armée ougandaise. Voilà pourquoi nous avons saisi le mécanisme conjoint de vérification qui avait été installé par la CIRGL pour qu’il se rende à Bundibudjo afin de vérifier ces informations et rendre compte aux Chefs d’Etat. Et ce, parce que si cela s’avérait vrai, le pays voisin serait entrain de violer toutes les résolutions, notamment l’Accord-cadre qui stipule qu’aucun pays ne peut héberger sur son sol des gens qui vont destabiliser d’autres.

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse