Après l’expérimentation de la machine à voter: L’ECC promet d’accompagner la CENI

par -
0 322
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lancée le vendredi 19 janvier dernier, la campagne officielle d’éducation électorale et de sensibilisation des électeurs est désormais entrée dans sa phase opérationnelle. En témoigne, la communication du Vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Norbert Basengezi invité, ce mardi 23 janvier 2018 à la Cathédrale du Centenaire protestant du Congo, à la session annuelle du synode urbain de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) à Kinshasa, pour exposer sur la loi électorale, le calendrier électoral et la machine à voter.

La Haute Autorité de l’Eglise du Christ au Congo, le Révérend Docteur Bokundoa-Bo-Likabe a profité de cette occasion pour inviter les fidèles protestants à prendre une part active aux prochaines élections. Cet appel fort est du Président de l’Eglise du Christ au Congo, lancé à l’intention de l’assistance composée des pasteurs du synode urbain de Kinshasa et issus respectivement du Conseil des Pasteurs de Kinshasa (COPAK)et du Conseil des Mamans Pasteurs du Congo (COMAPAC).

Cette invitation a été également adressée à l’ensemble des fidèles protestants. Elle témoigne « de l’engagement de cette communauté chrétienne en faveur de la réussite du processus électoral en cours », a dit le Président de l’ECC. Et le Révérend Docteur Bokundoda-Bo-Likabe d’ajouter : « J’encourage les fidèles protestants (hommes et femmes) à  s’impliquer massivement aussi bien dans la participation au vote que dans la conquête du pouvoir politique à l’occasion des prochaines élections démocratiques. En accédant à l’exercice du pouvoir politique, les fidèles protestants pourront mettre en pratique les valeurs morales et éthiques de gestion de la chose publique telles promues par la communauté pour la bonne marche de toutes les institutions ».

S’adressant à la CENI, le Président de l’ECC a été direct : « l’Eglise du Christ au Congo a l’œil ouvert. La communauté protestante de la RDC réaffirme son engagement à accompagner la Commission Electorale Nationale Indépendante. « J’invite la CENI à respecter les échéances du calendrier électoral pour continuer à bénéficier de notre confiance et de notre soutien », a souligné le Président de l’ECC.

Quelques dates phares du calendrier électoral

Le Vice-président de la CENI, Norbert Basengezi, a indiqué que la révision du fichier électoral a reçu l’adhésion de toutes les parties prenantes. Cette opération qui s’achève le 31 janvier 2018 connaît un dépassement des prévisions dans la plupart des provinces pour atteindre aujourd’hui plus de 45 millions d’électeurs en attendant le travail de détection des doublons.

Relativement au calendrier électoral, le Vice-président a mis l’accent sur ses 14 dates phares. On notera entre autre, l’appel, le 23 juin 2018, aux candidats pour le dépôt de leurs dossiers et une alerte aux électeurs à se mobiliser. Il sera suivi du 24 juin au 08 juillet 2018 de l’ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) pour l’actualisation des candidatures des députés provinciaux. La période du 25 juillet au 08 août 2018 va consacrer l’ouverture des BRTC pour l’inscription des candidatures présidentielles et des députés nationaux. L’accréditation des observateurs et journalistes suivie de celle des témoins interviendra successivement du 08 novembre au 10 décembre 2018 et du 08 novembre au 22 décembre 2018. La campagne électorale est programmée du 22 novembre au 21 décembre 2018. Le scrutin combiné présidentiel, législatif national et local, le 23 décembre 2018. Et enfin, la prestation de serment du Président élu interviendra le 12 janvier 2019.

Les amendements introduits dans la Loi électorale

Pour Norbert Basengezi, la modification de la loi électorale n’est pas une initiative de la CENI, mais bien une prérogative constitutionnelle (Article 130) dévolue concurremment au gouvernement, aux députés et aux sénateurs. Le Vice-président a salué la promulgation de la Loi électorale par le Chef l’Etat et a mis en avant ses principales avancées suivantes, notamment : la suppléance du Chef coutumier coopté député provincial ; le remplacement du Vice-gouverneur lorsque son titulaire est un indépendant ; la représentativité des femmes sur les listes électorales ; la caution ; le quotient électoral et le seuil de représentativité.

De la machine à voter

Tout ce qui est nouveau fait peur, a indiqué le Vice-président Norbert Basengezi. Il nous faut chasser cette peur et approcher pour découvrir la vérité sur cette machine.

Cette machine à voter permet de réduire le coût des élections, de fiabiliser davantage les résultats du vote et de gagner du temps. Il faut également comprendre que la machine à voter comporte l’avantage d’un double comptage qui accroit la transparence à travers une contre-vérification garantie.

Devant ces avantages comme bien d’autres, le Vice-président de la CENI a invité les pasteurs membres du synode protestant de Kinshasa à faire confiance à la CENI. Et pour rassurer par rapport à certaines peurs sur l’utilisation de la machine à voter, Norbert Basengezi a rappelé quelques dispositions de la loi électorale notamment sur l’assistance de certaines catégories de personnes. L’autonomie de la machine de même que les dispositions opérationnelles (machines de réserve, groupes électrogènes, etc.) ont été mis en avant.

Pour allier la théorie à la pratique, l’assistance a été conviée à une séance d’expérimentation du vote par la machine à voter. Notons également que dans les jours à venir, la CENI mettra à la disposition de ses antennes une machine à voter pour le besoin de poursuivre ladite sensibilisation.

(JMNK/Ceni)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse