Après leur formation en Chine: Le satisfecit des 27 fonctionnaires et professionnels des médias

par -
0 294
Après la formation, des journalistes brandissent leurs diplômes
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les 27 fonctionnaires et professionnels dans le domaine des médias ayant pris part au séminaire de formation 2017 en Chine, sont rentrés dans leur pays d’origine, la République démocratique du Congo, depuis jeudi dernier.  Ce séminaire, à en croire les bénéficiaires, leur a permis de comprendre le fonctionnement des médias chinois, ainsi que le contexte économico-politique du pays. A cours de ce voyage, les Congolais ont aussi palpé la réalité des médias provinciaux, sans oublier des visites dans certaines entreprises émergentes du pays et des sites touristiques.

Touché par le professionnalisme et l’esprit d’équipe des journalistes congolais, M. Li Henjtian, sous-directeur du Centre de formation du groupe de publication internationale de Chine s’est dit satisfait de constater que les trois objectifs du séminaire ont été atteints. Il était question des échanges sur l’innovation et le développement entre les personnels des médias chinois et congolais. Et ce, parce qu’il est constaté un développement exponentiel des médias, non seulement dans le domaine technique, mais aussi dans plusieurs domaines.  Le deuxième objectif, c’était la promotion de la coopération et les échanges des médias entre la Chine et le Congo.

« Nous avons partagé la valeur et l’esprit des médias de deux parties. Les médias chinois et congolais ont tous la volonté de coopérer et aussi de faire des échanges. Maintenant vous savez très bien que c’est l’entreprise StarTimes qui fait les émissions en Afrique… En plus, vous connaissez maintenant la province du Shanxi, une province pas très développée, mais qui a montré sa volonté de coopérer avec les pays africains…», dit-il. Le troisième objectif concrétisé, c’est le renforcement de la compréhension mutuelle. Grâce à ce séminaire de formation, la Chine connaît davantage la Rdc, surtout dans le domaine des médias, de même que la population congolaise. « J’espère aussi que dans le futur, la population congolaise pourrait davantage connaître la Chine dans plusieurs domaines », a martelé le sous-directeur Li Henjtian.

Des enseignements de qualité

Durant 21 jours, les 27 fonctionnaires et les professionnels des médias de la Rd Congo ont été suffisamment  instruits par d’éminents professeurs qui leur ont apporté leur expertise sur les aspects essentiels suivants : L’aperçu général du journalisme en Chine, la situation et les traditions culturelles de la Chine, la réforme et l’ouverture de la Chine , le développement économique durable, la situation présente des médias audiovisuels de la Chine, l’aperçu général de la publication périodique de la Chine, le régime politique de la Chine et les rétrospectives des relations sino-africaines, l’initiative de ‘’la Ceinture et la Route’’ et la Coopération sino-africaine, comment créer des passerelles entre les médias chinois et étrangers, l’aide de la Chine à l’Afrique, évolution des politiques, caractéristiques et fonctions ;  la coopération sino-africaine, une coopération entre frères.

En ce qui concerne la partie touristique du séminaire, les journalistes ont visité la célèbre Muraille de Chine, le siège du Groupe Startimes pour la production de la nouvelle technologie axée sur la numérisation, l’Agence des nouvelles de Xinhua, le parc médias de XingGuang, la Radio Chine Internationale, la zone de démonstration nationale pour l’innovation de Zhongguancu, le Musée de planning urbain de Beijing, la culture chinoise du thé, l’espace thien amen.

Pour ce qui est de la deuxième étape après Pékin, la délégation a fait la découverte de la merveilleuse et historique Province de Shanxi, dans ses multiples richesses : Les participants ont essentiellement  fait des visites et échanges d’expériences avec le Groupe de presse du quotidien de Shanxi ;  la Radio Télévision de Shanxi ; le Groupe de  publication et des médias ; le Groupe de presse du quotidien de Taiyuan ; la visite du Musée de Shanxi ; le Groupe  industriel sidérurgique de Taiyuan (la sidérurgie la plus importante au monde) ; le parc de production du vinaigre Donghu de Yuci ; la résidence touristique de famille Qiao, la vieille ville de Pingyao, le Groupe Fenjiu et le magnifique village de Jiajiazhuang.

«En scrutant de près les secteurs visités,  à en croire les différentes conférences, au regard de ses infrastructures routières et ferroviaires, sa paix  intérieure et sa sécurité, la modernisation des villages, la prise en charge de sa population, sa puissance touristique ; sans aucun risque d’être contredit, nous pouvons clamer tout haut que la Chine  est unique en son genre », a indiqué M. Gabriel Pasi Samba, le chef de la délégation, avant d’ajouter qu’elle s’est incontestablement hissée, jusqu’à se placer au rang des pays les plus organisés au monde, malgré le regard haineux de « l’autre côté » ! Cette puissance émergente est autonome aujourd’hui ! La Chine, plus que jamais, semble  avoir pris le chemin irréversible de son développement, un développement qui prend racines dans sa culture millénaire, bien conservée.  La République populaire de Chine constitue, pour tout dire, le modèle de progrès de notre temps, la référence dans la coexistence pacifique.  Elle nous a ouvert l’esprit, nous, Congolais et Africains.  Nous vivons l’heure de la chine.

Montrer la vraie Chine

Nombreux sont les Congolais qui ont voulu savoir pourquoi la deuxième partie du séminaire s’est déroulée dans la province du Shanxi ? Bien évidemment, répond M. Li Henjtian, sous-directeur du Centre de formation du groupe de publication internationale de Chine, nous pouvons vous amener dans les grandes villes comme Shanghai, mais c’est similaire que Beijing. Par contre, Shanxi est à l’intérieur de la Chine et elle est une province représentative du pays. Au Shanxi, poursuit-il, vous ressentez parfaitement comment vit le peuple chinois. Cela montre la vraie vie de la population chinoise. Au Shanxi, vous pouvez aussi apercevoir le développement des industries en Chine par les visites dans les groupes industriels, dans la nouvelle campagne pour apprécier l’amélioration de l’agriculture, et dans les différents standings des hôtels pour voir l’amélioration de la qualité du service.  « Donc, on vous a emmenés à Shanxi pour que vous puissiez montrer une vraie Chine et une Chine en voie de développement dans le monde entier », précise-t-il.

Soulignons que la Chine a lancé une nouvelle initiative : « La ceinture économique et la route maritime », une bonne opportunité pour le monde entier et aussi pour réaliser le destin de la communauté humaine. Car, selon la tradition chinoise, si nous avons de bonnes choses, on aime bien les partager avec nos bons amis et nos bons voisins.

(Jean-Marie Nkambua, de retour de Beijing)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse