Après les troubles, évaluation des dégâts et évacuation des débris

par -
0 658
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

ISTA

Après les troubles, évaluation des dégâts et évacuation des débris

Le rassemblement qui devait avoir lieu lundi, tel que promis par les étudiants de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA), a été voué à l’échec.

Lundi 30 mai courant au matin, l’on a constaté une forte présence des éléments de la Police déployés pour barrer la route à tous fauteurs des troubles. Cette présence massive des agents de l’ordre est remarquée même à l’intérieur de l’ISTA. Par conséquent, les cours ont été suspendus par les autorités académiques de cette Institution, en attendant que le calme revienne totalement. Et que tous les débris des matériels saccagés soient évacués. Les autorités académiques rassurent que les cours ne pourront reprendre qu’après ces travaux, soit au plus tard vendredi prochain. Du côté de la population environnante, l’ambiance est toujours morose.

A en croire certains habitants du coin, l’on craint toujours un nouveau rassemblement des étudiants. A l’intérieur de l’ISTA, seules les autorités académiques et quelques enseignants circulent. Dans des homes, un petit nombre d’étudiants est perceptible. Les autres ont préféré retourner à la maison en attendant que le calme puisse revenir totalement. Ce qui nous pousse à dire que la plupart de ceux qui sont restés au home, sont ceux qui n’ont pas des familles sur place à Kinshasa. Ces derniers étant bien installés, la police leur a promis une sécurité fiable.

Les dégâts causés

Des épaves de voitures incendiées, le site du centre médical de l’Institut supérieur des techniques appliquées (Ista) saccagé par des projectiles, une trentaine de blessés parmi les manifestants (étudiants) et, également, parmi les policiers, destruction des caméras de surveillance et autres, sont là, les quelques dégâts matériels constatés sur terrain, au lendemain de ces deux journées tragiques à l’ISTA.

Les dérapages des éléments de la Police

Au départ, les étudiants manifestaient pour la libération de l’un des leurs arrêté mercredi au prétexte qu’il était en possession de tracts de l’opposition. Deux jours durant, l’étudiant arrêté n’est pas revenu aux cours. C’est alors, ont expliqué ses collègues, que des pressions ont été exercées sur les dirigeants de l’établissement pour obtenir sa libération. Entretemps, la police, alertée, était déjà sur place.

L’étudiant mis en cause a été vite ramené par le directeur général. Cependant, l’accalmie n’a pas duré longtemps.

« Nous étions en train de chanter pour l’étudiant car on l’avait libéré. Et là, la police a commencé à jeter des gaz lacrymogènes, puis des balles réelles. Ils sont entrés et ils ont frappé des étudiants. Ils ont pris les téléphones des gens et les ordinateurs », témoigne un des étudiants.

Après environ quatre heures d’affrontement entre étudiants et policiers, l’armée soumise à la surveillance de l’Aérodrome de Ndolo, non loin de l’ISTA, est venue s’interposer entre les deux camps.

« L’armée est venue et ce sont eux, vraiment, qui ont stabilisé la situation. Ils ont demandé à la police de se retirer », a-t-il ajouté.

Le directeur général de l’Ista a été brutalisé par des policiers qui l’ont embarqué et les étudiants exigeaient sa libération. Raison pour laquelle ils avaient promis d’autres rassemblements jusqu’à la libération de leur Dg. Selon des sources proches, ce dernier a été libéré quelques heures après son arrestation par la police. Le porte-parole de la police nationale condamne le Commissaire qui a gardé l’étudiant et le directeur général de l’Institut. Peut-être s’en suivront des sanctions aux policiers ainsi que leurs chefs qui ont occasionné ces heurts. Compte tenu de cette accalmie constatée, les autorités académiques rassurent que les cours pourront reprendre d’ici vendredi. Et tous les étudiants sont invités au calme et à la vigilance en cette période où l’année académique tend à sa fin.

(Reportage d’Altesse Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse