Apres les opérations de recrutement: La Case recommande à la Ceni de prendre acte des résultats de Cadicec

par -
0 688
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Commission africaine pour la supervision des élections (Case) recommande à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de prendre acte des résultats de Cadicec dans leur globalité et d’évaluer minutieusement les différents dossiers éligibles avant tout recrutement définitif afin d’en élaguer les anciens agents de la Ceni de 2011 révoqués ou reprochés puisqu’auteurs de divers abus décriés.

Aussi appelle-t-elle la Ceni à évaluer opérationnellement les capacités des uns et des autres dans la pratique du métier des élections, et de s’inspirer du travail abattu par le Cadicec pour les recrutements futurs et d’en tirer les meilleures leçons. C’est ce qu’indique un rapport d’observation de la Case, rendu public lors d’un point de presse tenu à son siège à Limete.

Dans ce document de 7 pages, la Case a formulé des recommandations outre la Ceni, au Centre d’action pour Dirigeants et cadres d’entreprises au Congo (Cadicec), au peuple congolais et aux candidats, relatives aux opérations de recrutement du personnel permanent de la Ceni par le Cadicec.

La Commission africaine pour la supervision des élections y relève aussi des points faibles et des points forts qu’il faudra capitaliser. Parmi les points faibles, la Case indique le manque de dispositif élémentaire d’enregistrement de référence aussi bien pour l’enregistrement des dossiers que tout au long des opérations journalières de recrutement. Aussi, elle signale l’insuffisance des locaux pour le traitement et la bonne conservation des dossiers dans les installations du Cadicec, le renvoi systématique des observateurs électoraux et le refus d’accéder aux installations de Cadicec. La Case déplore aussi le manque de dispositif de transparence et de dispositif sécuritaire.

Parmi les points forts des opérations de recrutement, la Case salue l’initiative de la Ceni qui, pour la première fois, précise-t-elle, vient de rompre avec le passé où le recrutement était plus des opérations de club, de camps politiques, de famille biologique, …

A Cadicec, il lui est recommandé de dresser un rapport général sur l’opération de recrutement et de le rendre public en toute transparence, de rendre publics les résultats définitifs en toute indépendance dans le respect des critères exigés d’impartialité, de transparence et d’équité sans se laisser influencer par les tendances politiques, régionales, tribales ni religieuses. Et enfin, de tenir compte du nombre de postes à pourvoir dans la planification des délais dévolus au test afin d’éliminer certaines candidatures non désirables.

«  La Case apprécie également la décision prise quant à ce et souligne le caractère professionnel qui a guidé les membres de la Ceni pour décider de confier le recrutement à un organisme privé et reconnu en la matière. Elle encourage la Ceni à continuer à travailler dans cet esprit républicain et citoyen qui permet aux uns et autres de mieux évaluer l’impact de ses actions dans notre société », a indiqué le président de la Case, Simaro Ngongo Mbyo, déplorant par ailleurs, le faible niveau chez certains candidats,…

«  Au peuple congolais et aux candidats, nous recommandons le respect des résultats de cette opération et en cas de réclamation, le faire dans l’ordre et le respect de la loi », a émis le président de la Case, espérant qu’il sera suivi.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse