Après les incidents du mois d’août dernier: Qui aurait autorisé la société FAB Congo Sarl à fonctionner ?

par -
0 304
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Que se passe-t-il à la société FAB Congo Sarl, située sur le 4ème rue dans la commune de Limete et spécialisée dans la fabrication de la farine de froment, depuis que l’un de ses silos s’était écroulé et causant au passage 4 morts et 11 blessés ? Selon des échos en notre possession, même si certains responsables de cette société étaient arrêtés et d’autres expulsés de la République démocratique du Congo, cette entreprise continuerait à fonctionner. Et ce, au mépris des normes sécuritaires en vigueur en Rdc et des institutions du pays.

Sinon, des sources du Journal L’Avenir renseignent, photos à l’appui, que cette usine, en dépit de tout ce qui lui est arrivée, continue quand même à fonctionner, en ne tenant pas compte de la qualité de la farine qu’elle livre pour la fabrication du pain dans ses propres boulangeries. Comme conséquence, tous ceux qui consomment ces pains disent avoir constaté que la  farine est de mauvaise qualité et risquerait de conduire à certaines maladies, si rien n’est fait jusque-là.

C’est ici que les autorités gouvernementales sont interpellées et doivent ouvrir l’œil et le bon, pour éviter que la population ne soit livrée à elle-même. Pour certains spécialistes du secteur, tout juste après cet incident de Limete, la quantité de froment qui s’était déversée dans le voisinage devait être collectionnée, avant d’être incinérée au vu et au su de tout le monde. Malheureusement, la même source renseigne que le froment, dans l’état où il était, se trouverait être récupéré pour servir à d’autres fins, surtout la fabrication de la farine.

Nombreux sont les Congolais qui, au vu des photos rendues publiques, veulent savoir ce que  fait l’Office congolais de contrôle (OCC), pour se rassurer que cette farine n’est pas impropre à la consommation et qu’en consommant le pain fabriqué grâce à cette farine, la population n’encourt pas certaines maladies.

Sinon, quelque chose doit être fait, soit pour permettre à la société FAB Congo Sarl de vider cette quantité de froments impropres à la consommation, et se rassurer que l’usine, après son accident, a reçu toutes les autorisations nécessaires pour continuer à opérer, mieux à fabriquer la farine. Car à ce jour, il est quand même curieux d’apprendre que cette société fonctionne, sans que l’on se soit rassuré que tout ce qui avait été reproché, a été corrigé. Il s’agit notamment de la légèreté dans la prise en compte des normes sécuritaires dans la construction de cet édifice.

Soulignons que suite à une surcharge de son énorme réservoir, une usine de transformation de blés a tué, mardi 28 août 2018 à la 5ème rue Limete, 4 personnes dont 3 hommes de la société Congo Prospère, une société qui fabrique des papiers hygiéniques, et une femme de l’hôpital Moyi Mwa Tongo. Par ailleurs, un autre homme a été blessé grièvement et conduit d’urgence à l’hôpital Saint Joseph dans la même commune. Selon les témoins rencontrés sur place à l’époque, le silo de l’usine présentait des anomalies et l’ingénieur aurait même prévenu le responsable de l’entreprise, mais ce dernier était resté indifférent.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse