Après le match face à l’AS Ndombe: Le gardien du DCMP victime d’une commotion cérébrale

par -
0 354
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est en défendant les couleurs de son club, que Nathan Mabruki, le gardien de but de DC Motema Pembe, a été cogné violemment à la tête par un des attaquants de l’équipe de l’AS Ndombe de Bandundu. Le choc reçu lui a couté un évanouissement sur le champ. L’accident a eu lieu durant le match-retour de la Linafoot au stade Tata Raphaël entre Dcmp et Ndombe. Selon le médecin des Immaculées, le docteur Emmanuel Manzukula, Nathan se porte déjà bien. Mais, il ne peut remonter sur la pelouse qu’après un temps de repos bien suivi. Par ailleurs, lorsqu’une commotion cérébrale est prouvée, la médecine sportive  prévoit au moins 19 jours d’écart des terrains pour le joueur. Et ce dernier ne pourrait reprendre la compétition qu’après 23 jours de repos.

La commotion cérébrale est une des formes du traumatisme du crâne. Il est possible que le traumatisme attaque aussi le cerveau. Dans ce cas, on parle de traumatisme crânio-cérébral. Il peut être grave sans que l’on ne s’en rende compte. Il se peut que le joueur soit atteint des séquelles qui mettront en péril une bonne partie de sa carrière. Et ce sont là les conséquences des lésions engendrées au niveau du système nerveux central. Le fait de prendre connaissance après un choc violant au niveau de la tête, est un indicateur important de détection d’une éventuelle commotion cérébrale. Cependant, il est possible qu’un athlète soit victime de commotion cérébrale sans forcément perdre connaissance, même temporairement.  En fait, la commotion cérébrale est un dysfonctionnement temporaire du système responsable de l’état d’éveil.

Dans l’entretemps, au regard de ce qui précède, les Immaculés devront faire avec la doublure de Mabruki pour le reste de la Linafoot en attendant le retour du titulaire.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse