Après le Kongo central: La deuxième série des Tribunes d’expression populaire lancée à Kolwezi

par -
0 571
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Donner la possibilité  aux communautés locales de débattre avec les autorités et les entreprises extractives, reste l’objectif ultime des Tribunes d’Expression Populaire (TEP) qu’organise depuis l’année passée la coalition Publiez ce que vous payez (PCQVP/Rdc) avec l’appui de la coopération allemande au développement. La deuxième série lancée samedi dernier à Kolwezi se poursuit la semaine en cours à Fungurume et à Lubumbashi.

Après les Tribunes d’expression populaire (TEP) organisées dans la province du Kongo central en 2014, la coalition Publiez ce que vous payez (PCQVP) de la République démocratique du Congo vient de lancer, en partenariat avec le Réseau des médias associatifs et communautaires du Katanga, REMACK, la deuxième série de ces Tribunes d’expression populaire sur « l’ITIE et la redevabilité », avec l’appui de la GIZ dans les provinces du Haut Katanga et de Lualaba du 05 au 15 novembre 2015.

Pour cette première Tribune d’expression populaire de la deuxième série organisée dans la ville de Kolwezi dans la province de Lualaba, le samedi 07 novembre dernier dans la salle  Immaculata du Lycée Umoja, une soixantaine de personnes issues de toutes les couches de la population (les fonctionnaires, les membres des communautés riveraines, les membres de la société civile, les journalistes, les paysans et personnes indépendantes, etc.) y ont pris part.

Tous les échanges ont tourné autour du thème : « A qui profite l’exploitation minière dans la province de Lualaba ? ». Les participants ont fait des constats sur les conséquences négatives de l’exploitation minière et des recommandations ont été formulées pour que les mines contribuent au développement durable de cette nouvelle province qui dispose d’importants gisements miniers du pays.

Véhiculer l’ITIE et la redevabilité auprès des communautés locales

Dans son mot de circonstance, Me Jean-Claude Katende, coordonnateur national de la coalition Publiez ce que vous payez/RDC a remercié le maire de la ville de Kolwezi qui a délégué le responsable de service du Plan, M. Guy Muzenga pour participer à ces débats publics avec les membres de la communauté. Il a expliqué que cette activité s’inscrit dans le cadre d’un projet de renforcement des capacités des radios communautaires, initié en septembre 2014 avec l’appui de la coopération allemande (GIZ) qui a pour principal objectif de faire arriver aux communautés locales toutes les informations sur l’exploitation des ressources naturelles, surtout sur l’Initiative de Transparence des Industries Extractives (ITIE) et la redevabilité afin qu’elles puissent participer aux débats publics et demander des comptes aux gouvernants sur les affectations des moyens générés.

Pour Me Jean-Claude Katende, les questions de l’exploitation des mines concernent toute la population puisque les mines sont épuisables et il faut que l’argent des mines contribue au bien-être de la population notamment en ce qui concerne l’amélioration des services sociaux de base, comme : l’eau, l’électricité, l’éducation, la santé…. Il a souligné que la coalition Publiez ce que vous payez/Rdc exécute ce vaste programme avec les radios communautaires de la Rdc pour véhiculer l’ITIE et la redevabilité auprès des communautés locales pour qu’elles puissent en débattre.

L’exploitation minière ne profite pas aux populations locales

Pour le représentant du maire de Kolwezi, M. Guy Muzenga, chef de service du Plan à la Mairie de Kolwezi, dans le contexte de la démocratie, l’Etat, la population et les entreprises doivent  avoir le même langage sur les questions des industries extractives. Il a souligné que la population doit avoir les informations sur les paiements effectués par les entreprises auprès de l’Etat.

Il a conclu son mot en indiquant que toutes les informations qui ont fait l’objet de débat doivent être restituées auprès de la base  parce que trois-quarts de personnes ne savent pas ce que les entreprises paient à l’Etat et leur apport au développement local.

Pour Mme Muckembe Sophie, porte-parole du cadre de concertation de la société civile de Kolwezi, l’exploitation minière ne profite pas aux populations locales comme par le passé. Pour le moment, il y a l’accentuation du chômage et de la pauvreté, la pollution des eaux, l’absence des études d’impact environnemental, la délocalisation des communautés sans indemnisations réelles, l’absence des espaces agricoles…

Après les échanges, 10 gagnants du jeu concours « Six questions sur l’ITIE », organisé par la coalition en partenariat avec les radios communautaires pour évaluer le niveau des connaissances par la population, ont reçu  leurs prix  constitués des postes de radios pour leur permettre de continuer à suivre les programmes de radios communautaires sur l’ITIE et la redevabilité. Ce jeu concours, à téléphone ouvert, a connu la participation de 420 personnes dont 220 ont participé en envoyant des sms, alors que 200 ont appelé.

Après la Tribune d’expression populaire de Kolwezi qui a connu un franc succès, les mêmes activités seront organisées à Fungurume et Lubumbashi au courant de la semaine du 09 au 14 novembre 2015.

 

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse