Après le dialogue, Washington met en garde contre les discours incendiaires

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La maison blanche donne de la voix au lendemain de la clôture des travaux  du dialogue politique, assises sanctionnées  par la signature d’ un accord entre partie prenantes. Un accord salué par Washington qui pense toutefois qu’il reste encore à faire.

« Alors que l’accord signé le 18 octobre par ceux qui participent au dialogue national de la RDC représente un effort important pour répondre à ces questions, beaucoup de travail reste à faire pour parvenir à un accord largement consensuel sur la voie à suivre », renseigne  un communiqué de l’ ambassade américaine en RDC.

Washington qui appelle le gouvernement congolais à prendre des mesures supplémentaires pour créer des conditions nécessaires à ce qu’ il qualifie de « dialogue inclusif » et à ouvrir la compétition politique.

A la cité de l’ OUA, l’ accord signé prévoit la tenue des élections au mois d’ avril 2018 mais l’  administration Obama croit que 2017 serait une date convenable.

« Nous croyons qu’ il est à la fois techniquement possible et important pour la RDC d’ organiser des élections présidentielles en 2017 », fait savoir l’ ambassadeur Américain en poste à Kinshasa qui adresse aussi un message clair à ceux qui ont boudé les négociations politiques du mont-ngaliema.

« Nous encourageons les partis de l’opposition et les organisations de la société civile qui ne faisaient pas partie du processus du dialogue de travailler avec le gouvernement de la RDC et les participants au dialogue en vue d’ un accord inclusif qui reflète les aspirations du peuple congolais».

Enfin, les États-Unis invitent toutes les parties à rejeter la violence et s’ abstenir de tout discours qui pourrait inciter à la violence.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse