Après l’Assemblée nationale: Le budget 2017 voté au Sénat

par -
0 216
Le professeur Mabi Mulumba répondant aux questions de ses collègues sénateurs/Ph. Tdr
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est hier que les élus des élus ont procédé au vote du projet de loi de finances exercice 2017 à la Chambre haute du Parlement. Ce, après avoir adopté, article par article, ce texte de loi de finances ainsi que son exposé des motifs. Le rapport de la commission Ecofin et bonne gouvernance du Sénat ayant été approuvé.

D’aucuns n’ignorent que le projet de loi de finances exercice 2017, déposé au Parlement par le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe, avait déjà été voté à l’Assemblée nationale depuis le vendredi dernier. Ce texte de loi ayant été transmis au Sénat pour une seconde lecture, c’est donc hier mercredi 14 juin 2017, qu’il a été encore voté à la Chambre haute du Parlement.

C’était au cours d’une séance plénière essentiellement consacrée à la poursuite du débat de l’examen et adoption de ce projet de budget 2017. A l’issue de laquelle, la commission Economique et financière (ECOFIN) et de la bonne gouvernance du Sénat a présenté son rapport à la suite de l’examen de ce projet.

Lors du débat général, le président de cette commission, le sénateur célébrissime, le professeur Mabi Mulumba Evariste a éclairé la lanterne de ses collègues en répondant soigneusement, tel un véritable expert en la matière, à leurs diverses préoccupations autour de ce projet de budget 2017. Ces réponses étant bien données, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a clos le débat et a invité directement ses collègues sages de la République à procéder à l’adoption, article par article, de ce texte de loi ainsi que son exposé des motifs.

L’adoption a ainsi précédé le vote de la loi. Sur les 108 membres qui composent le Sénat, 76 ont pris part à ce vote et 69 ont voté oui, un seul sénateur a voté non, tandis que les six autres se sont abstenus. Aussitôt après ce vote, la commission mixte paritaire Assemblée nationale – Sénat s’est réuni pour statuer sur le texte final qui doit-être directement envoyé au Président de la République pour promulgation.

A savoir, au niveau de la Chambre basse du parlement, les allocations des crédits budgétaires soumises par le Gouvernement et chiffrées à 11.301,7 milliards de francs congolais, avaient connu une variation de 222.824.515.465 Fc pour être fixées à 11.524.534.946.501 Fc.

Cette célérité de traitement de la loi s’est justifiée par la procédure d’urgence dont ce texte était soumis, afin qu’il soit prêt avant le 15 juin courant, date de clôture de cette session parlementaire ordinaire de mars 2017.

Rappel des priorités du budget 2017

Il sied de signaler en outre que les politiques publiques prioritaires issues de l’Accord politique du 31 décembre 2016, ont été clairement définies comme missions principales confiées au Gouvernement d’union nationale et déclinées dans son programme d’actions présenté à l’Assemblée nationale en vue de son investiture.

Il s’agit de l’organisation des élections présidentielles, législatives et provinciales prévues avant la fin de l’année 2017 ; l’amélioration des conditions sociales de la population ; la sécurisation des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national ; et la stabilisation des indicateurs macroéconomiques.

Aussi d’indiquer que très bientôt, au mois de septembre donc, le Gouvernement Tshibala va devoir déposer à l’Assemblée nationale un autre projet de loi des finances pour l’exercice 2018.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse