Après l’annonce de l’enrôlement des électeurs d’ici fin juillet: La « chasse » aux nouveaux majeurs lancée !

par -
0 544
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après l’annonce par le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille Nangaa, il y a quelques semaines, du lancement de l’opération d’enrôlement et identification des électeurs d’ici fin juillet 2016.A Kinshasa, une chasse envers les nouveaux majeurs est donc lancée.Pourquoi ? Parce que parmi les congolais qui doivent se faire enrôler, les autorités de la République démocratique du Congo ont aussi pensé aux nouveaux majeurs, qui n’ont pas voté aux élections de 2011, faute d’âge, et aux congolais de l’étranger. D’où, il faut déjà alourdir la liste de ses électeurs. Une simple raison est que les anciens majeurs ont pris « l’option de sanctionner » plusieurs candidats qui ont dit au revoir à la base après avoir été élu.Et face à cette nouvelle, certains politiques congolais se mettent déjà derrière ces nouveaux majeurs pour les aligner dans la liste de leurs sympathisants ou électeurs. Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude, dit-on. Plusieurs jeunes innocents dont la plupart ne connaissent rien sur les élections seront devant le marteau et l’enclos. Faut-il valider les discours de ces politiciens, ou se laisser corrompre par de petites sommes d’argent ? C’est la question qu’il faut se poser quant à ce.Qu’est-ce qui ne va pas à la cité ?Dans plusieurs coins de la capitale, l’on constate déjà la création des mutualités regroupant des nouveaux majeurs. Une idée inventée par quelques candidats potentiels pour avoir l’idée sur le nombre exact de ses futurs électeurs. « Faites un effort d’atteindre au moins un nombre de plus ou moins 50 jeunes, choisissez vos dirigeants et vous m’emmènerez votre liste après », déclaration d’un acteur politique surpris en plein rassemblement avec des jeunes du quartier Mombele.

Photocopier les cartes d’électeurs après l’enrôlement

Cette stratégie a toujours été appliquée depuis les premières élections de 2006. Question d’avoir connaissances du nombre exact de ses électeurs.Cette photocopie se fait en cachette. Pourquoi ? Certainement pour éviter d’être surpris par les agents des services de sécurité.

Une campagne électorale précoce

Après avoir disposé des listes, ces candidats prétentieux réfléchissent sur des dons à offrir à ces jeunes. Et puisque nombreux sont des sportifs, notamment des footballeurs, des judokas, et ceux des autres disciplines, l’on ne pense qu’à les offrir des ballons, des vareuses, des kimonos, et autres équipements sportifs.

Qui pour conscientiser ces jeunes ? Ils ont besoin d’un encadrement, afin de ne pas être manipuler, ni encore opérer de mauvais choix au jour du scrutin. Cette responsabilité incombe aux autorités de la République, à la presse, aux parents, aux églises, à la société civile et à certaines Organisations non gouvernementales qui opèrent en matière électorale. Une façon de sauver le pays, face aux gens mal intentionnés et aux prophètes de malheur qui projettent des troubles au pays d’ici fin de l’année 2016.

(Altesse BernetelMakambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse