Après la signature de l’accord: Les Etats-Unis contre tout discours qui pourrait inciter à la violence

par -
0 540
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans une dépêche parvenue au Quotidien L’Avenir, les États-Unis demeurent profondément préoccupés par le risque de violence et de troubles civils en République démocratique du Congo. Ils rappellent que les violences du 19 et du 20 septembre à Kinshasa ont souligné le besoin urgent d’un accord élargi et inclusif sur une date pour les élections présidentielles et sur les dirigeants de la Rdc après la fin du second mandat du président Kabila le 19 décembre. Alors que l’accord signé le 18 octobre par ceux qui participent au dialogue national de la Rdc représente un effort important pour répondre à ces questions, beaucoup de travail reste à faire pour parvenir à un accord largement consensuel sur la voie à suivre.

Les Etats-Unis réitèrent leur appel au gouvernement de la Rdc à prendre des mesures supplémentaires pour créer les conditions nécessaires à un dialogue inclusif, ouvrir la compétition politique, et pour le premier transfert pacifique et démocratique de pouvoir en RDC. Nous croyons qu’il est à la fois techniquement possible et important pour la RDC d’organiser des élections présidentielles crédibles en 2017. Ici, tout le monde devra savoir que l’accord tel qu’il est libellé jusque-là, prévoit une ouverture de la même manière que les conventions internationales. Ceci étant, tout parti politique, tout regroupement politique qui n’a pas pris part aux travaux du dialogue, mais qui souhaite s’insérer dans le schéma du dialogue, est à même d’adhérer à l’Accord.

« Nous exhortons le président Kabila à réduire les tensions et promouvoir des élections libres et équitables en indiquant clairement qu’il ne briguera pas un troisième mandat. Nous encourageons les partis d’opposition et les organisations de la société civile qui ne faisaient pas partie du processus de dialogue de travailler avec le gouvernement de la Rdc et les participants au dialogue en vue d’un accord inclusif qui reflète les aspirations du peuple congolais. Nous exhortons à nouveau toutes les parties à rejeter la violence, et s’abstenir de tout discours qui pourrait inciter à la violence », souligne la dépêche, qui ajoute que le dialogue inclusif est essentiel pour prévenir de nouveaux troubles, préserver les importants acquis obtenus au cours de nombreuses années , et assurer un avenir pacifique pour tous les Congolais.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse