Après la SADC, Kodjo ouvre ses portes à la Cenco

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La journée de ce lundi n’ était pas de tout repos pour le facilitateur du dialogue politique. Edem Kodjo a consacré la matinée aux échanges avec trois émissaires de la communauté économique des États d’ Afrique Australe et Centrale. Au menu, l’ évaluation des assises du Mont Ngaliema.

Après les ministres Angolais, Mozambicain et Tanzanien,  les services du diplomate togolais annoncent que ce dernier  reçoit ce soir, les délégués de l’ église catholique.  La Cenco s’ était retirée des travaux du dialogue après les événements meurtriers  des 19 et 20 septembre dernier. Les prélats avaient publiquement  dénoncé et condamné  la violence d’où qu’elle vienne et rappelé  les uns et autres «qu’ils ne sont pas d’ennemis mais des frères, des compatriotes d’un Etat qu’ils doivent construire ensemble et non pas détruire».

La CENCO avait aussi subordonné la reprise de sa participation aux travaux du dialogue à la signature d’un accord politique qui fixera clairement les dates des élections et définira également le plan de décaissement des fonds à allouer à ces scrutins.

Reçue hier à Kingakati par son autorité morale, la majorité présidentielle a ému le vœu de voir le dialogue se clôturer le plus tôt possible c’est-à-dire la semaine prochaine. Aubin Minaku, secrétaire général de la  MP a rassuré devant la presse que  là où il y a eu des malentendus, ils vont vite lever des options pour que tout  celui qui est de bonne foi puisse signer l’accord. Tout en reconnaissant qu’il y a eu quelques points de divergence entre la Majorité Présidentielle et l’opposition, il rassure que  ces zones d’ombre seront levés et  aujourd’hui, au plus tard mardi, le dialogue peut atterrir en douceur.

 

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse