Après la réhabilitation de la lumière publique à Kisenso: L’état du réseau routier interne pose problème

par -
0 725
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La commune de Kisenso passe pour la municipalité la plus défavorisée de la ville de Kinshasa. Cela est dû au fait que, contrairement à ce qui se passe sous d’autres cieux dans le cadre de la politique de la modernisation prônée par le chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, à Kisenso rien ne bouge. Depuis lors, aucun coup de pioche n’a été donné ne fut ce que pour apaiser les soucis des milliers de personnes qui résident dans cette entité qui renferme 17 quartiers.

A Kisenso, on note un manque criant d’eau potable de la REGIDESO. Les quelques rares coins qui sont servis sont alimentés par une eau puante et insalubre due à la vétusté de la tuyauterie qui date de l’époque coloniale. Heureusement que certaines ONG ainsi que les missionnaires catholiques ont eu pitié de cette masse humaine en plaçant par-ci par-là des puits forains où les habitants de Kisenso partent faire des stocks en eau potable.

Pour l’électricité qui est aussi une denrée rare à Kisenso, on est servi qu’au gré de certains agents véreux de la SNEL qui sont passés maîtres en délestage. Ils coupent le courant comme ils le veulent et quand ils le veulent. Dans cette commune, le courant arrive parfois à 22 heures pour partir à 5heures du matin. A Kisenso, il est rare d’avoir le courant électrique dans la journée. A la défectuosité de raccordement, personne du côté des responsables de la SNEL ne répond favorablement au désidérata de la population qui est souvent prise au piège par de nombreux poteaux électriques qui tombent à chaque coup de vent dans des parcelles habitées exposant ainsi la population à tous les dangers. La photo publiée ci-contre est une illustration vivante de nos dires. Dans cette juridiction dont l’assainissement semble échapper à la surveillance de son bourgmestre, on ne jure plus qu’à se prendre en charge pour ne pas attendre ce qui ne viendra peut-être pas même lorsqu’un drame surviendra.

Une source sûre rassure que vers fin 2012, au sortir d’une audience lui accordée par une autorité compétente, un envoyé spécial de la Banque Arabe pour le Développement avait déclaré à la presse que son institution venait d’accorder au gouvernement congolais une somme de 12 millions d’Euros pour finaliser, entre autre, la grande avenue de Kisenso qui n’est jusque-là qu’asphaltée sur une distance de 1.500 mètres. Le même phénomène est observé du coté de l’avenue de la Paix, un autre axe à d’entrée à la commune de Kisenso tant en provenance du Centre-ville que de la province du Kongo Central (Bas Congo).

Le réseau routier interne de Kisenso demeure un vrai casse-tête pour les usagers, toutes tendances confondues, qui ne savent plus à quel saint se vouer.

(Baudouin Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse