Après la publication du calendrier électoral: Joseph Kabila range ses troupes en ordre de bataille

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

En bon Commandant des troupes, le président Joseph Kabila Kabange n’a pas attendu longtemps pour mobiliser les hauts cadres de sa famille politique, regroupés dans une délégation conduite par le Secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD). C’était sous l’œil vigilant de l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko, président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la Majorité Présidentielle (MP). Et ce, quelques jours seulement après la publication du calendrier électoral global par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Fini le suspens ! Tout doit être fait pour que les Congolais, où qu’ils soient, participent aux élections pour une alternance apaisée en Rdc. Aux délégués du bureau politique et du conseil national du PPRD, le chef de l’Etat leur a donné des instructions sur le renforcement des capacités dans le but de maximiser les chances de succès du parti aux prochaines élections dont le calendrier a été rendu public  dimanche dernier, par la CENI.

En effet, plus question de se laisser distraire par ceux qui ne veulent pas l’organisation des élections et qui font tout pour qu’elles ne se tiennent pas. C’est dans ce cadre qu’ils voudraient à tout prix provoquer un chaos qui leur serait profitable, mais dont le peuple congolais sortira toujours victorieux.

Sinon, le calendrier électoral publié, le 05 novembre par le CENI,  est conforme aux dispositions de l’Accord de la Saint-Sylvestre 2016 en son article IV.3 qui stipule que le chronogramme à présenter par la CENI « prendra en compte les opérations préélectorales et électorales ci-après : fin de la constitution du fichier électoral consolidé ; adoption de la loi sur la répartition des sièges par circonscription électorale et de la loi électorale ainsi que leur promulgation par le chef de l’Etat ; convocation des scrutins par la CENI ; tenue en une seule séquence des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales ; prestation de serment et installation du nouveau président de la République élu et élections sénatoriales, des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces ».

En plus, au regard de l’environnement politique et des attentes des parties prenantes tirées des récentes évaluations en tripartite et des consultations que la CENI a eues avec différents acteurs, le calendrier qui a été présenté est basé sur le principe de rationalisation du système électoral, tel que recommandé par l’Accord en son point IV.4. Cette disposition préconise la recherche des voies et moyens de rationalisation du système électoral, pour réduire les coûts excessifs des élections.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse