Après la nomination du Gouvernement Bruno Tshibala: Cap sur l’investiture

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est en principe demain samedi que va être investi le Gouvernement d’union nationale du Premier ministre Bruno Tshibala par l’Assemblée nationale, avant son entrée en fonction. Et ce, conformément aux us et coutumes en la matière. Les membres de ce Gouvernement ont été nommés le 6 mai courant, par Ordonnance présidentielle. A ce Gouvernement, il est assigné trois objectifs et non des moindres. Il s’agit de l’organisation des élections transparentes, crédibles et apaisées dans les délais convenus dans l’Accord du 31 décembre 2016; la restauration de la sécurité des personnes et de leurs biens, l’arrêt de la dégradation de la situation économique et l’amélioration des conditions de vie de la population.

Pour entrer en fonction, Bruno Tshibala devra présenter son programme d’action, soit la politique générale de son Gouvernement, jusqu’à l’organisation des élections en République démocratique du Congo. Du côté des élections, il ne manquera pas de féliciter la CENI qui est parvenue à enrôler plus de 22 millions de Congolais, même si cette opération continue dans les aires opérationnelles 3 et 4. Ici, le défi pour la CENI est de clôturer l’enrôlement au 31 juillet 2017, en tenant compte de la situation dans les provinces du Kasaï et Kasaï central. L’autre défi, c’est la mise à la disposition de la CENI des lois essentielles pour l’organisation des élections. Travail auquel va se consacrer le Gouvernement de la République. Et ce, sans oublier le financement des élections telles que prévu dans l’accord de la Saint-Sylvestre. Un autre défi pour Corneille Nangaa, c’est la publication du calendrier électoral, seul préalable attendu par la communauté internationale pour mettre la main à la poche.

Le défi sécuritaire devra aussi intéresser le Premier ministre, qui ne manquera pas d’apprécier les efforts faits sur terrain, avant d’aligner d’autres actions pour mettre un terme à l’insécurité, et permettre ainsi aux élections de se dérouler dans un climat acceptable. Grâce aux avancées engrangées dans le Tanganyika où pygmées et bantous ont fumé le calumet de la paix, les provinces du Kasaï en panne de cohésion et victimes des affres des terroristes Kamwina Nsapu, ne manqueront pas d’en tirer profit.

Concernant le social des Congolais, soulignons que ça sera le vrai thermomètre sur lequel l’action de Bruno Tshibala sera jugée. Avec la monnaie nationale, le Franc congolais en perte de vitesse presqu’au quotidien, il appartiendra au Gouvernement d’arrêter cette descente aux enfers. Sinon, les agents et cadres de la fonction publique ont perdu près de 40% de leur pouvoir d’achat. Dans un contexte économique très difficile, caractérisé par la baisse drastique des recettes, Bruno Tshibala devra initier des réformes courageuses, à l’instar des réformes fiscales annoncées par le Chef de l’Etat Joseph Kabila lors de son discours sur l’état de la Nation.

Toujours dans le domaine économique, les Institutions de Bretton Woods se disent prêtes à renouer avec la Rd Congo dans un programme triennal, à condition que celle-ci mette de l’ordre dans la boutique. Maintenant que le Gouvernement sera investi, il devra prendre langue avec ces institutions pour que des discussions commencent. La révision du Code minier est aussi attendue par les partenaires extérieurs, ceux-là même qui ont des capitaux et peuvent profiter au pays.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse