Après la nomination de Justin Bitakwira au Gouvernement central: Kifara Kapenda Kiki préside l’ARCN

par -
0 240

Pour se conformer aux lois de la République, l’actuel ministre des Relations avec le Parlement, Son Excellence Bitakwira Bihona-Hayi Justin a procédé, hier mercredi 11 janvier, à l’installation du nouveau président de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale, ARCN. L’activité s’est tenue au siège du Parti. Devenu autorité morale, Bitakwira Bihona-Hayi Justin confie la charge de son parti politique à Monsieur Kifara Kapenda Kiki, désormais Président national intérimaire de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale.

De manière hebdomadaire, l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale tient chaque mercredi de la semaine, la rencontre politique au siège de son parti situé sur les avenues Gambela et Lisala, dans la commune de Kasa-vubu. La rencontre d’hier mercredi 11 janvier 2017 était particulière, en ce que son objet consistait à l’installation officielle du nouveau président national intérimaire du parti, conformément à la loi qui organise les partis politiques.

Bitakwira Bihona-Hayi Justin nommé ministre au Gouvernement central en charge des Relations avec le Parlement, en date du 19 décembre de l’année qui vient de s’achever, cesse d’être président national du parti. Il devient ainsi Autorité morale de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale. Ce, conformément aux dispositions constitutionnelles en son article 97, alinéa 2 qui dispose : « Les fonctions de membre du Gouvernement sont également incompatibles avec toute responsabilité au sein d’un parti politique », indique la Constitution de la République à laquelle le parti politique de Bitakwira Bihona-Hayi Justin se conforme.

Désormais, Kifara Kapenda Kiki est le président national de l’ARCN. Il a la charge de paitre les militantes et militants du parti et de préparer ce dernier aux élections. C’est du moins le conseil prodigué par l’Autorité morale à son successeur, en ce que l’ARCN a pour mission de transformer la conscience des congolais, faire cheminer ce pays vers les meilleures avancées, du fait qu’il doit être la pépinière de former les politiciens de demain.

Dans son légendaire franc parlé, l’Autorité morale du parti ARCN, Bitakwira Bihona-Hayi Justin a fait une mise au point par rapport à l’avancement de son parti, en ce qu’il doit toujours être actif dans la sphère politique. Et quand bien même il a le poste de responsabilité au Gouvernement, le parti reste le creuset de la politique.

Après avoir remis les symboles du parti au nouveau président national intérimaire Kifara Kapenda Kiki, notamment la lampe symbole d’un pays en obscurité qu’il faut rendre lumineux inspiré du philosophe grec Diogène à la recherche d’un homme honnête, courageux, consciencieux et courageux ; le Drapeau symbole de faire entendre la voie du parti à travers les coins et recoins de la République ;, mais aussi les Statuts pour se conformer aux lois de la République et le Règlement intérieur pour maintenir la discipline du parti.

Par ailleurs, la prise de fonctions officielles à la tête du parti est un signe de reconnaissance de l’autorité morale d’avoir désigné son successeur Kifara Kapenda Kiki, entériné par le Procès-verbal de cadres et cofondateurs du parti, aux travers les charges lui confiées. Les mots ont été justes, mais plein d’émotion lorsque le nouveau président national de l’ARCN s’est adressé à ses collègues du parti pour avoir accepté sa désignation.

Cependant, il est le témoin vivant du parcours politique de Bitakwira Bihona-Hayi Justin, devenu Autorité morale du parti, en ce qu’ils ont partagé la vie commune, parcours plein de sens, de rebondissement, un piéton devenu ministre, a-t-il témoigné sur la personne de Son Excellence ministre des Relations avec le Parlement. Son parcours n’est pas encore achevé, mais vivre au début avec l’actuelle autorité morale du parti, il faille avoir de la foi, dit-il parce que témoigne-t-il encore, ses prophéties furent une pilule amère à avaler.

Un témoignage élogieux d’un homme qui sortait du néant mais ayant convaincu l’auditoire de l’Université de Kinshasa par un simple raisonnement à l’époque du Dialogue qui a débouché à l’Accord de Lusaka, en ce que Bitakwira Bihona-Hayi Justin avait démontré l’inconscience des étudiants congolais qui passaient leur temps à discutailler alors que ceux du Rwanda analysaient point par point l’Accord de Lusaka. Une mise au point qui lui avait valu le respect du Professeur Ntumba Lwaba d’avoir déniché un congolais consciencieux. Un homme qui avait gagné le mérite de M’Zée Laurent Désiré Kabila, précise encore Kifara Kapenda Kiki, pour avoir reconnu l’importance du Discours de Bitakwira Bihona-Hayi Justin à l’installation de la DCP.

Désormais, les militantes et militants de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale ont le nouveau président  national à la suite de l’élévation de Son Excellence Bitakwira Bihona-Hayi Justin au poste de ministre des Relations avec le Parlement. Une cérémonie qui a connu l’engouement des responsables du parti à la base. De Selemnbao, en passant par Makala, Bumbu, Bandalungwa, Binza Ozone, Macampagne, Masina, Matete, Nsele…la base a communié à l’installation de Kifara Kapenda Kiki, président national intérimaire.

(Pius Romain Rolland)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse