Après la MESP : les enseignants du secteur privé pour la création de la « MUSEPA »

par -
0 383
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une bonne nouvelle pour les enseignants du secteur privé. Après avoir observé la manière dont leurs collègues du secteur public jouissent des bienfaits de la MESP, Mutuelle de santé des enseignants du primaire et du secondaire, ces chevaliers de la craie blanche projettent, à leur tour, la création d’une mutuelle dénommée MUSEPA, Mutuelle de santé des enseignants et des élèves du secteur privé agréé.

Tout est parti d’un constat et des échanges. Dans ce métier combien noble mais ingrat, les enseignants du primaire et du secondaire du secteur privé se côtoient au quotidien en tant que collègues avec ceux du secteur public. De toute évidence, et face aux réalités qui sont les leurs, ceux du privé se rendent de plus en plus compte de nombreux bienfaits dont jouissent les enseignants du secteur public, parlant de la « Mutuelle de santé des enseignants du primaire et du secondaire (MESP) ». Cette initiative était  jusqu’ici l’apanage des enseignants du secteur public. D’où la nécessité pour eux de mettre en place une nouvelle structure dont les avantages sont légion pour eux et leurs dépendants, plus particulièrement en cette période de basse conjoncture.

L’esprit surgit toujours à la faiblesse du corps. Habitués à la réflexion, ces faiseurs de grands sont  convaincus que la solidarité s’avère plus que précieuse pour faire face aux soins de santé en cas de maladies. C’est un secret de Polichinelle, en effet,  ces soins sont de plus en plus inaccessibles pour cette catégorie socioprofessionnelle souvent abandonnée à son triste sort en Rd Congo.

Toutefois, ne disposant d’aucune expertise ni expérience en la matière, les enseignants qui prestent dans les écoles privées se sont résolus de s’adresser aux responsables de la MESP pour un appui en vue de la mise en place effective de leur projet dans les tout prochains jours. Des réunions subséquentes ont été organisées antérieurement pour des réflexions approfondies avant le lancement effectif de la Mutuelle de santé des enseignants et des élèves du secteur privé agréé (MUSEPA). La dernière en date, celle du lundi 21 août dernier, une quatrième et dernière du genre. Les échanges ont eu lieu au siège de la MESP, dans la commune de Gombe, ville province de Kinshasa. Heureuse coïncidence : à quelques jours de la rentrée des classes.  A l’occasion de ce face à face, les documents produits par les commissions préalablement  constituées ont été adoptés par la plénière qui a regroupé plusieurs enseignants et promoteurs d’écoles privées, des syndicats des enseignants et des partenaires dont l’Association des parents et élèves des écoles privées agréées. Le décor était donc bien planté pour un excellent départ.

A l’issue de cette assemblée, les participants se sont accordés pour la mise en place d’un comité de pilotage qui sera composé des délégués des composantes ci-haut citées. Ce comité est chargé entre autres, de déposer au ministre de l’EPSP, Enseignement primaire, secondaire et professionnel, les documents finaux adoptés pour son aval. Légalistes, les enseignants ne veulent poser aucun acte sans suivre la voie autorisée ainsi que la procédure légale en la matière.

C’est le lieu de présager, face à cette sollicitation, que les responsables de la MESP ne manqueront pas d’encourager les enseignants du secteur privé à aller de l’avant  pour l’aboutissement heureux de leur projet. Ils se sont montrés disponibles pour les accompagner dans cette sublime aventure, allant jusqu’à leur promettre des corrections par rapport à ce qui s’est passé avec la MESP.  En attendant, dans certains mileiux l’on crie déjà : ‘’Vive la Mutuelle de santé des enseignants et des élèves du secteur privé agréé ».

Emmanuel Badibanga

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse