Après Kingakati: Consolidation de la Majorité. Bientôt…

par -
0 1217
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.
  • Après la réunion du Bureau politique de la Majorité présidentielle dimanche dernier à Kingakati, Joseph Kabila va s’entretenir, dans les tout prochains jours, avec les députés et les sénateurs de sa famille politique. Le cadre sera indiqué pour aborder toutes les questions majeures et fâcheuses de l’heure, en vue de consolider, quoi qu’il en soit, cette MP au sein de laquelle plusieurs sons discordants se font déjà entendre
  • Contrairement aux professionnels de la politique de terre brûlée, le groupe de sept, dit G-7, réunissant les partis politiques pointés du doigt, notamment le MSR de Pierre Lumbi, l’UNADEF de Charles Mwando, l’UNAFEC de Gabriel Kyungu, l’ARC d’Olivier Kamitatu, le PDC de José Endundo, l’ACO de Patrick Bologna et le MSDD de Christophe Lutundula y ont accordé leurs violons

 

La réunion du Bureau Politique de la Majorité Présidentielle élargi aux présidents des Groupes parlementaires et des regroupements  politiques a été introduite, dimanche dernier à Kingakati par Joseph Kabila. Laissant par la suite la modération au SG de la MP Aubin Minaku, l’occasion était offerte pour un débat serein, mais parfois houleux. Joseph Kabila a insisté préalablement sur la cohésion et la consolidation de l’unité au sein de cette famille politique, sachant qu’unité n’est pas unicité.

Qui l’eût cru ? L’heure est au  débat démocratique tant revendiqué, devant permettre à la Majorité de  resserrer ses rangs  face à tous les défis politiques majeurs de l’heure et de préparer, par conséquent, son avenir dans la concorde. Le Président Joseph Kabila, en sa qualité d’Autorité morale de la MP, a pris l’initiative de convoquer le Bureau Politique élargi aux présidents des Groupes parlementaires et des Regroupements  politiques, 10 députés, quelques sénateurs, quelques têtes de la majorité extraparlementaire du cercle intime, après la lettre lui adressée par le G7. Par ce groupe, il faudra entendre le MSR de Pierre Lumbi, l’ARC d’Olivier Kamitatu, l’UNADEF de Mwando Nsimba, le PDC de José Endundo, l’ACO de Patrick Bologna, l’UNAFEC de Kyungu et MSDD de Lutundula, à l’approche des échéances de 2016.

Pas d’alternance

L’actuelle majorité n’a pas de choix face aux enjeux politiques dont essentiellement les élections qui pointent déjà à l’horizon. Elle doit se maintenir au pouvoir, quel qu’en soit le prix, entend-on dire dans le camp des conservateurs. Pour ceux qui parlent d’alternance, ils prêtent consciemment ou non le flanc à l’opposition. En guise d’options levées à présenter à l’Autorité morale, l’on retiendra pour le moment le soutien de tous au découpage territorial et au Calendrier global de la Céni. Et la sérénité et l’unité ont été retrouvées.

Mais, tout porte à croire qu’en dépit des appétits inassouvis des uns et des autres, et du principe d’ôte-toi de là que je m’y mette, chose toujours présente à l’esprit des politiques, l’autorité morale de la MP aura fait œuvre utile dans cette entreprise qui lui donne une note de grandeur. Et lorsque le deuxième round de Kingakati sera joué, les députés et sénateurs, réputés sages et dépositaires de réponses à tout, ne manqueront pas non plus à marquer un pas de plus à l’actif de ces consultations. Mais la vigilance doit être de mise pour que les usurpateurs ne se saisissent de la situation, à leur dépend. Ce qui risque de porter un coup dur en plein cœur de cette majorité présidentielle qui n’a pas droit à l’erreur.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse