Après la FAIKIN, Me Liyolo dénonce : « l’ABA n’est pas le lieu pour une foire agricole»

par -
0 434
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Si l’initiative d’organiser une foire agricole mérite d’être saluée à Kinshasa, le cadre choisi pour ce faire est mal trouvé. C’est en substance ce que pense Me Alfred Liyolo, au téléphone de l’Avenir, souhaitant que cela ait lieu prochainement à la FIKIN, Foire internationale de Kinshasa, ou ailleurs et non l’ABA, Académie des Beaux-Arts, qui a d’autres missions.

La première Foire agricole internationale de Kinshasa (FAIKIN), organisée du 16 au 25 septembre 2016, a été une occasion saluée par plus d’un Congolais. Elle s’est voulue une vitrine des potentialités du pays dans le domaine agricole, afin d’attirer de nouveaux investisseurs, renforcer le partenariat public – privé, et offrir des opportunités de tisser de relations d’affaires, de création d’emplois à travers des rencontres et des échanges d’expériences. C’est sont là les principaux objectifs assignés par le gouvernement provincial à cette foire de l’Académie de Beaux- Arts.

Mais au-delà de ces objectifs, les organisateurs ont voulu que cette manifestation foraine agricole soit le lieu visant également à dévoiler de nouveaux marchés, ainsi que les dernières innovations dans le domaine agricole, en mettant en valeur les produits agricoles de divers terroirs du pays et les techniques ancestrales qui ont fait leurs preuves.

Pour ce faire, les agriculteurs, les fermiers, les femmes maraîchères, les petites et moyennes entreprises agricoles, mais aussi des chercheurs et instituts de recherche agricole, les grandes sociétés agricoles, les agro-industrielles et les partenaires techniques et financiers de la RDC étaient les bienvenus. Objectif : mettre en exergue les activités de production de filières végétales, animales, aquacoles et halieutiques avec l’ambition affichée de booster l’agriculture, en redonnant à ce secteur, sa prospérité d’antan quand on sait que la Rdc fut un grand exportateur des produits agricoles vers l’Union européenne.

Liyolo dénonce

Ancien patron de l’Académie des Beaux-arts, sculpteur à ne point présenter, Me Alfred Liyolo déplore le fait qu’une foire agricole, si internationale soit-elle, soit organisée à l’ABA. Il a même cité Mme Thérèse Olenga, ministre provinciale en charge de l’Education, qui avait récusé le fait d’organiser ce genre d’affaires dans un cadre qui a une autre vocation. « Pourquoi ne pas organiser cette foire à la Foire internationale de Kinshasa ? », s’interroge Liyolo ? Et de déplorer en même temps que les routes y soient de fait défoncées avec des tracteurs qui n’ont rien à voir avec l’ABA. « Ce n’est pas le lieu pour vaches, poules, légumes,… mais pour la science, l’éducation, la beauté, le tourisme, encore moins pour les basses mœurs. L’Académie des Beaux-Arts est école de grande renommée africaine. Ce site ne doit en aucun cas être bradé », conclut-il.

Au finish, en vue d’assurer à la RDC son indépendance alimentaire, cette première manifestation foraine agricole, placée sous le haut patronage du Président de la République, avait pour le thème : « Ensemble pour une agriculture performante et durable ». D’où son engouement pour les acteurs-clés du secteur agricole, en vue de susciter une synergie d’actions.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse