Après la Conférence sur Global Business Roundtable et GFFJ

par -
0 1302
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Théodore Mugalu et Georges Weber élus présidents 

Deux jours durant, les hommes d’affaires chrétiens réunis au sein de la structure internationale Global Business Roundtable ont  finalement installé le Comité devant animer GBR et Global Fund For Jésus. C’est l’ambassadeur chef de la maison civile du chef de l’Etat Théodore Mugalu, et le ministre provincial des Infrastructures de la province Orientale, George Weber qui ont été élus aux postes des présidents respectivement  pour Global Fund For Jésus et Global Business Roundtable.

La cérémonie a eu lieu dans la salle Virunga le dimanche 23 août 2015, lorsque cette firme sud-africaine qui comprend plus de 100.000 personnes a célébré ses six années d’existence. Ainsi donc, le chapitre de la République Démocratique du Congo repose sur les épaules de ces deux hommes capables de relever les défis. L’annonce a été faite par le Docteur Pierre-Félix Nonouka Gomat de Global Business Roundtable à travers un certain nombre des critères à savoir, la serviabilité, la disponibilité, l’amour, le sens du partage, l’humilité et l’intégrité. Global Business Roundtable a été frappé par l’élan d’amour et de partage, de spontanéité, de détermination et de promptitude  de ces personnalités. Il s’agit notamment des personnes désignées dans cette structure à savoir Théodore Mugalu (président de GFFJ), George Weber (président de GBR/RDC), Jeannot Tshowa Lekamba (vice-président de GFFJ), Mme Vera Bokwala ( vice-présidente GBR/RDC), Pasteur Bula Bula et Jules Kabongo.

Une configuration des hommes et des femmes que GBR et GFFJ veulent qu’elle soit inter-dénominationnelle. Global Business Rouondtable n’est pas une église, ni une dénomination, ni moins un parti politique, a précisé  le Docteur Pierre-Félix Nonouka Gomat, qui a ajouté que GBR n’est fait pas la promotion des hommes politiques, mais rassemble les intelligences ; tous ceux qui ont le souci de voir le pays transformer dans un sens du travail.

Interrogé après sa désignation, George Weber a focalisé son mandat sur l’abolition des abominations qui caractérisent certains hommes sur cette terre des hommes. Ayant connu la pire expérience de perdre ses êtres chers au sein de sa propre famille, George Weber a reçu l’appel de Dieu,  de mettre fin à cette malédiction en s’approchant du Père céleste. C’est à juste titre qu’il se réfère à la sainte parole de Dieu dite en Deutéronome 18 :9-15 au sujet de l’interpellation de Dieu aux fils d’Israël qui devraient mettre fin à ces genres de pratiques, c’est-à-dire les abominations.

Dieu, dit-il, ne veut voir au sein de la Nation juive les pratiquants des choses abominables au risque d’encourir le châtiment sévère. C’est à quoi, George Weber exhorte tous les membres de GBR nouvellement désignés de suivre la voix du Seigneur. « Je suis très honoré d’avoir été invité et à participer à cette session de la Conférence de Global Business Roundtable. J’ai eu la chance et la grâce d’être choisi comme président national de cette organisation mondiale. Un motif de grâce et grande satisfaction parce que la base de cette organisation c’est la foi au Seigneur Jésus Christ », dit-il, avant d’ajouter que c’est la chrétienté qui est importante, parce que c’est dans le milieu de la chrétienté que je peux avoir l’occasion d’annoncer le message que le Seigneur m’a donné pour ce pays. Ce message consiste à nous débarrasser de toutes les abominations dans notre vie professionnelle, dans notre vie personnelle, dans notre vie à l’église comme aussi dans notre vie communautaire. J’ai eu l’occasion de lancer ce message de sorte que les peuples qui vont se réunir dans cette organisation puissent se dire avant tout chrétien, ne pas tomber dans le piège des alliances connues ou inconnues avec les abominations, parce que lorsqu’il y a abomination, le Seigneur considère que vous êtes complétement en dehors de sa volonté.

De sa part, le président de Global Fund For Jésus, n’est pas resté en marge pour exprimer sa reconnaissance au Seigneur Jésus-Christ. D’affirmer qu’il est émotionné de recevoir cette désignation. « C’est une activité privée, en tant Représentant légal de mon église, avec le souci de financer les productions de richesse dans les villages qui est une préoccupation permanente de toute ma vie, je ne parle que de ça », s’est –il exprimé. D’ailleurs, le Pasteur Mugalu n’est pas à sa première expérience en cette matière. Il faut épingler la première initiative avec l’ONG Wetubuya, du temps de l’actuel Premier ministre lorsqu’il fut DG de BECCO. Nul n’ignore que le Pasteur Théodore Mugalu travaille toujours dans les œuvres philanthropiques, dans le secteur du développement, ce dont il estime qu’il est désigné pour participer au financement de l’économie à la base paysanne de l’Afrique au motif de remplacer la solidarité tribale par la solidarité économique.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse