Après la collecte des déchets ménagers

par -
0 673
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

ACV-ADC s’occupe désormais de leur traitement et transformation en produits finis

L’Association congolaise de vert et des actions au développement communautaire (ACV-ADC) a mis au point un projet dénommé Mankenda, dont le deuxième lancement a été ce mardi 9juin dans la commune de Kasa-Vubu.

Il nous revient que l’Association congolaise de vert et des actions au développement s’occupe de la collecte et du traitement des déchets dans la ville-province de Kinshasa.

Apres la commune de Bumbu, l’ACV-ADC démarre avec son projet Makenda à Kasa-Vubu. Le projet, a indiqué le coordonnateur Martin Muamba Lodja, remonte en juillet de l’année dernière. Il porte sur l’assainissement du milieu, par la collecte des immondices.

Ce n’est pas un secret de dire que l’insalubrité bat son record dans la ville de Kinshasa, en dépit des efforts disparates visant à relever le défi. Des structures spécialisées dans le domaine de la collecte de déchets s’affairent autant qu’elles peuvent à entretenir la ville dans leurs rayons d’action respectifs. Quant à l’aspect traitement, c’est cette ONG qui apporte du neuf dans le contexte kinois.

A travers son projet Mankenda, l’association congolaise de vert et des actions au développement communautaire vise à faire mieux. Et le projet ne s’arrête pas seulement à la collecte de déchets mais aussi à leur traitement et la transformation en produits finis par le recyclage. Ceci pour dire que les déchets collectés seront recyclés. C’est le cas des déchets organiques qui seront transformés en compostes et les non organiques seront recyclés.

Nous avons procédé par le recrutement de jeunes membres au sein de notre structure, et procédons à leur formation en tant qu’agents sensibilisateurs de la population cible. Ils auront également la tâche d’enregistrer des abonnés.

Par ailleurs, le point de départ du lancement du projet Makenda a été la commune de Bumbu .Les chariots sont réquisitionnés pour la collecte de déchets et leur acheminement dans le centre de décharge. Et plus tard, dans le centre de traitement. Notre siège est sur l’avenue Kisangani, dans la commune de Ngaba», a expliqué l’orateur.

Comme il est de principe, le début a toujours été difficile. L’Association congolaise de vert et des actions au développement communautaire ne fait pas exception à la règle. Cette deuxième activité à été la suite de la première qui, pour l’association, est une réussite.

Et le coordonnateur de renchérir : « le projet Makenda rencontre des difficultés dont celle de persuader des abonnés. La plupart ayant été déçus par le déficit de fiabilité et la qualité de service des structures qui nous ont précédés sur terrain, dans le même domaine d’activité. Cependant, cette difficulté est entrain d’être surmontée peu à peu, puisqu’il s’agit avant tout de rétablirla confiance, par rapport à la qualité de service proposé. L’autofinancement qui limite l’étendue d’action, dans les recoins de la RD Congo, n’est pas moins une difficulté ».

L’Association congolaise de vert et des actions au développement communautaire demande à la population congolaise, et particulièrement celle de Kinshasa, d’être flexible et confiante face à ce projet lancé. Car lutter contre l’insalubrité qui demeure un problème majeur dans la ville de Kinshasa, est un pari à surmonter à tout prix, grâce au concours commun. Aux autorités congolaises d’appuyer dans les limites de leur compétence. Car la lutte contre l’insalubrité est un volet non négligeable, dans le cadre du macro-programme de la révolution de la modernité. Dans les prochains jours, le projet Makenda sera répandu dans toutes les communes de Kinshasa.

 

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse