Après Kwilu-Ngongo: Pascal Kunku soulage les malades d’hémorroïdes et de « mbasu » à Kinshasa

par -
0 121
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Kunku Pascal Ancêtre Nza Isobele est un guérisseur tradi-praticien évoluant dans la province du Kongo Central. Sa réputation a débordé les limites de son village d’origine Tadi-dia-Nkosi qui demeure son fief d’évolution dans le territoire de Mbanza-Ngungu, pour aller se répercuter sous d’autres cieux. Principalement à Kinshasa, la capitale du pays où quelques malades soignés parlent des exploits de ce tradi-praticien. Cela, même sous d’autres contrées comme en Angola.

Il soigne toutes sortes de maladies en redonnant l’envie de vivre même aux désespérés. Les maladies telles que la hernie interne ou externe, les « mbasu », « éléphant asiate », diabète, blennorragie, stérilité,  voire même les envoûtements des sorciers, bref, le guérisseur  tradi-praticien Kunku Pascal affirme réussir là où la médecine classique a échoué. Il est capable de soigner toutes les maladies incurables même celles qui durent depuis 20,30, 40ans ou plus. Nous vivons dans un environnement enclin à plusieurs sortes de maladies et il nous faut des hommes intègres pour alléger tant peu les souffrances de nos populations, a lâché un malade qui s’est fait soigner avec succès auprès de l’Ancêtre Nza-Isobele. Cela, après avoir sillonné plusieurs hôpitaux et centres de santé de renommée.

Il y a lieu de signaler que ce guérisseur a hérité de cet art de soigner depuis sa tendre jeunesse. C’était de la part de son ancêtre, feu Kunku Pascal, de qui il a acquis le nom qui, lui aussi, était un grand dans ce domaine où il a sauvé de nombreuses vies. Pour soigner ses malades ce guérisseur tradi-praticien utilise ce qu’on appelle « kimfwa-mfwa et kimpinga-mpinga » dans le jargon Ne-kongo. A sa mort, il devra léguer cet art à son jeune-frère et on le fera de même à la mort de ce dernier. Cela, de génération en génération.
Marié et père de 9 enfants, le guérisseur Kunku Ancêtre Nza Isobele croit que si les autorités pouvaient mettre à sa disposition des moyens conséquents, il est à même de rendre un bon service à la nation.

Il soigne des gens depuis 1982 et partout il est passé, ce ne sont que des échos favorables ne font que se multiplier. Les soulards ont cessé avec leur mauvaise habitude de même pour des pratiquants sorciers qui ne s’adonnent plus à cette mauvaise besogne. « J’ai fait un long parcours pour aller soigner des malades, précise le tradi-praticien Kunku Nza-Isobele. Ce qui l’a amené à Kivula, à Lufu-Ntoto, à Kolo-Fuma, à Gombe-Sud, en Angola à Mbanza-Kongo, à Uige, à Damba, etc… Selon les autorités congolaises de la santé,

En République démocratique du Congo, le terme tradi-praticien désigne toute personne connaissant et utilisant les vertus des substances végétales, animales et minérales, et dont l’aptitude à diagnostiquer ou à dispenser les soins traditionnels est de notoriété publique depuis 2006. Toutefois, il y a un code de déontologie validé par l’Organisation Mondiale de la Santé, OMS, qui règlemente toute médicine traditionnelle. Parmi les obligations du tradi-praticien, dans notre pays, il est demandé de n’exercer qu’après s’être fait légalement enregistré auprès du Ministère de la Santé. Et aussi de s’abstenir de fausses promesses de guérison.

En ce qui le concerne, le tradi-praticien sollicite l’appui des autorités afin de réalise son travail selon les normes d’autant qu’il est capable de fabriquer toutes sortes de médicaments pour guérir les malades tant d’ici que d’ailleurs.

En séjour dans la capitale, le tradi-praticien Kunku Ancêtre Nza Isobele peut être contacté au n°14, boulevard Lumumba croisement rue Mfumu, quartier 3 dans la commune de Masina (En face de la maison communale de Kimbanseke) ou être joint en appelant au +243 896845045 et +243 893573628

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse