RDC: L’Abbé Malumalu enterré lundi à Butembo

par -
0 978
Le corps de l' abbé MALU MALU reposera désormais dans ce mausolée construit à Butembo dans la concession de l'Université catholique du graben. Ph. Rtga World
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La dépouille de M. l’Abbé Apollinaire Malumalu qui est arrivée dimanche à Butembo, dans le Nord-Kivu, sera mise en terre aujourd’hui lundi. Selon des sources proches de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), son corps reposera pour l’éternité sur la colline de l’Université de Graben où il avait passé une partie de sa vie à dispenser des enseignements.

L’avion transportant le corps de l’ancien président de la CENI a atterri à 11h45’, heure locale, à l’aéroport de Mavivi ou l’attendaient plusieurs personnalités et la population. La dépouille de l’ancien président de la CENI a été accueillie à l’aéroport de Beni par le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku, avec à ses côtés Mgr Théophile Kaboy l’Evêque de Goma. Les honneurs ont été rendus au défunt, sous la fanfare de la Police nationale congolaise avant que le corps soit conduit à la  paroisse catholique  de Beni-Paida considérée comme la première église du diocèse  de Butembo Beni, pou une messe de requiem.

Une forte délégation à Beni

Les valeurs patriotiques, l’engagement dans l’encadrement de la jeunesse et la revalorisation de la Rdc à l’échelle des états démocratiques au monde qui ont longtemps caractérisé l’Abbé Apollinaire Malumalu Muholongu devront servir de modèle par tous les Congolais. Message d’une forte délégation gouvernementale composée du ministre d’Etat en charge de la Décentralisation, Salomon Banamuhere et Jeannette Kabila, présidente de la fondation Mzee Laurent-Désiré Kabila de passage dimanche à Goma pour Butembo où sera inhumé lundi l’ancien Président de la CEI et la CENI, décédé le 30 Juin 2016 à Dallas aux Etats Unis.

« Nous sommes en délégation : le gouvernement, la Présidence de la République et la fondation Kabila », a indiqué Salomon Banamuhere, ministre d’Etat en charge de la Décentralisation, avant d’ajouter que nous partons à Butembo pour les obsèques de l’Abbé Apollinaire Malumalu que nous avons perdu depuis le 30 juin. C’est un homme qui a mi tout son potentiel à la disposition de la République, également à la disposition de l’Afrique et du monde entier. C’est la raison de la haute distinction que lui a décernée le Président de la République samedi dernier.  «  Je crois qu’il doit nous servir de modèle, nous qui sommes encore jeunes. Egalement la fierté pour l’Eglise catholique, à travers le don de sois. Il faut valoriser les œuvres qu’il a pu semer pour qu’à jamais qu’on se souvienne de lui », termine-t-il.

Parmi les témoignages relevé lors de l’exposition de son corps dans l’enceinte de l’immeuble de la CENI, le président de la Centrale électorale, Corneille Nangaa, qui a passé 13 ans à ses côtés, a souligné la grande importance qu’il accordait aux contacts humains, en restant accessible à tous alors que l’ampleur des tâches liées à son poste auraient pu légitimement justifier moins de disponibilité. « C’était un homme éclairé, d’une lucidité clairvoyante qui comprenait bien que c’est l’être humain qui devait être au centre de toute son action ».

Quant aux autres anciens collaborateurs comme le vice-président Kankonde, il a mis l’accent sur l’Ecole électorale qu’il a créée en Afrique centrale, soulignant le caractère de respect mutuel qu’il avait instauré lors de sa présidence à la tête de la Commission électorale indépendante (CEI). Le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a recouru au Livre de Josué pour exprimer la lourde charge qu’il avait eue de « bâtisseur du chemin de la démocratie en RDC », invitant par la suite l’actuel président de la CENI à se tenir debout en vue de perpétuer sa mémoire. Le président de la Commission d’intégrité et de médiation électorale (CIME), Delphin Elebe Kapalay, a déclaré que « les élections dans notre pays doivent être une fête plutôt qu’un drame comme l’avait souhaité l’illustre disparu ».

La CENI rend un hommage déférant et filial à l’Abbé Apollinaire Malumalu

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a rendu, vendredi à son siège à la Gombe, au cours d’une cérémonie émouvante et pleine d’émotion, un hommage déférant et filial à l’abbé Apollinaire Malumalu, le tout premier président de la Centrale électorale en RDC, décédé le 30 juin 2016 à Dallas, aux Etats-Unis d’Amérique.

« L’illustre défunt fut un géant unanimement respecté et dont le parcours remarquable a forcé l’admiration de ses amis et de ses détracteurs », a souligné le président de la CENI, Corneille Nangaa, dans son témoignage. « Fort de sa foi dans l’avenir de la République démocratique du Congo, de sa détermination à toute épreuve et de son pouvoir de persuasion, il ne se lassait pas de plaider la cause de la démocratie et des élections », a-t-il dit.

« Le père des élections en RDC nous a quitté physiquement », a dit encore le président de la CENI, mais il laisse derrière lui une empreinte indélébile : « un riche héritage électoral et humain » qui continuera à profiter aux générations futures. Corneille Nangaa  a, enfin, cité les mots de Maya Angelou qui semblent, selon lui, avoir été écrits pour décrire l’Abbé Malumalu : « Une grande âme sert tout le monde tout le temps. Une grande âme ne meurt jamais. Elle nous rassemble encore et encore ». En vue de garder toujours vivante l’heureuse mémoire de ce pionnier des élections en RDC, l’Assemblée plénière de la CENI a baptisé la salle dans laquelle son corps était exposé du nom de « salle Abbé Apollinaire Muholongu Malumalu ».

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse