Après Bazaiba et son Front : Voici la nouvelle cible des ecclésiastes

Les évêques de la Cenco ne sont pas de tout repos. Après la signature du compromis du 31 décembre, les prélats requinqués dans leur mission de bons offices par le chef de l’ État s’ activent sans relâche. Objectif affiché, faire adhérer partis et plateformes réfractaires au compromis inclusif pour une transition et des élections apaisées.

Après avoir obtenu l’ engagement du front pour le respect de la constitution et son parti phare le MLC à signer l’ accord de la saint sylvestre, l’ ombre des ecclésiastes a été aperçue ce vendredi  par nos fins limiers dans les couloirs de l’ hôtel du gouvernement. Renseignements pris, la délégation de la Cenco avait rendez-vous avec le tout nouveau locataire de la primature, bien qu’ étant sur une pente expulsable. Pas besoin d’ être un médium pour conclure que l’ entretien entre Samy Badibanga et ses hôtes devrait porter sur l’ accord du weeke-end et la signature de l’ OPSA « Opposition signataire de l’ Accord ». Une nouvelle plateforme encore officieuse et dont la sortie officielle est annoncée pour bientôt. Pilotée par Samy Badibanga et quelques autres opposants qui ont entériné l’ accord de l’ OUA, OPSA appelle plutôt à la correction du document  signé sous les auspices de la Cenco.

M.Badibanga et alliés qui rejettent cette nouvelle feuille de route, dénoncent la gourmandise du Rassemblement et invitent les évêques à rectifier le tir. Les évêques vont-ils rééditer l’ exploit du MLC et alliés en convaincant Bitakwira,Makila, Bussa et consorts ? Nous y reviendrons

@JeanPierreKaye1

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse