Après 50 ans de ministère pastoral accompli

par -
0 553
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’église kimbanguiste amputée du formateur Joseph Ngoyi Kamanda

 L’église kimbanguiste a rendu les derniers hommages au pasteur et conseiller national Joseph Ngoy Kamanda, qui a tiré sa révérence après avoir exercé pendant 50 ans dans le ministère (1965-2015). Il jouissait, à juste titre, de la prestigieuse désignation de formateur. Car dans sa constance et son engagement dans le ministère, il a vu défiler plus d’une génération de jeunes pasteurs qui lui ont voué la reconnaissance d’ainesse. Le Centre de conférences internationales kimbanguiste (ex Centre d’accueil kimbanguiste) a reçu une présence nombreuse de proches venus se recueillir devant la dépouille du défunt, qui y était exposée en transit pour être inhumée à la cité de Nkamba, Nouvelle Jérusalem. C’est là que s’était résigné le conseiller national, sur aval de la plus haute autorité de l’Eglise. Le national Kamanda (comme certains aimaient à le désigner), un formateur dévoué des jeunes au sein de l’union des jeunes kimbanguistes. Homme intègre, il a servi l’église pendant 50 ans. Comme on le comprend, le disparu a occupé , au sein de l’église, des fonctions propre à consolider sa position dans la défense et la propagation de la théologie kimbanguiste : « kengi » qui veut dire encadreur, « sielo » (évangéliste), « nlongi » (diacre), pasteur sectoriel, pasteur communal, conseiller provincial et, enfin, conseiller national.

Quid de l’illustre disparu

Père de famille nombreuse, le défunt était ressortissant de Kabinda qui est devenu le chef-lieu de la province de Lomami, après le dernier découpage territorial en date. A 76 ans, il laisse inconsolables la veuve Muyasu et une forte progéniture : neuf (9) enfants et quarante-six (46) petits-fils et arrières petits-fils. La mort l’a emporté le 27 août dernier à l’hôpital de Mbanza Ngungu dans la province du Kongo Central, des suites de la dégradation de sa santé cardiaque. Le recueillement à Kinshasa a eu lieu mercredi 2 courant, et le lendemain, une importante délégation a retourné à Nkamba Nouvelle Jérusalem, pour les honneurs posthumes dus à son rang et les obsèques dans la dignité kimbanguiste.

(Payne & Marlène Ndjibu, stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse