Après 5 ans de carence de bulletins d’élèves: Gaston Musemena remet en confiance le public scolaire

par -
0 324
L’Inspecteur général de l’Epsp exhibant un exemplaire de ces nouveaux bulletins
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel a réceptionné, samedi 15 avril 2017, plus de 20 millions de bulletins pour les élèves de la maternelle, du primaire et du secondaire. Une délégation du  ministère conduite par l’inspecteur général de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel a visité un échantillon de ces  bulletins  blancs et verts entreposés dans la commune de Limete. Après cinq ans de carence de bulletins suite aux problèmes conjoncturels, les élèves de la RDC vont de nouveau recevoir, à la fin de l’année scolaire en cours, leurs bulletins. Et grâce aux efforts du Gouvernement de la République, les moyens ont été mis à la disposition de l’Inspection Générale qui est un service technique du Ministère de l’Epsp pour pouvoir produire plus de 20 millions de bulletins de qui seront disponibles d’ici la fin de l’année.  « Chaque élève procédera, à la fin de cette année, un bulletin scolaire pour sanctionner la fin de ses études », a déclaré l’inspecteur général, Michel Djamba. Ce, avant de préciser que les 20 millions de bulletins concernent cette année scolaire 2016 2017. Ceci parce que la République compte 20 millions d’élèves de la maternelle jusqu’au secondaire général, technique et professionnel.

Pari gagné pour Gaston Musemena

Par cette action combien importante, le Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Gaston Musemena Bongala permet au gouvernement de reprendre la main dans un secteur où, pendant cette période d’absence de bulletins, chaque établissement ou individu pouvait se permettre d’imprimer son bulletin. Ceci sans aucun respect des normes favorisant ainsi la fraude. Le Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel reprend ainsi ses prérogatives d’imprimer les documents de valeur, en l’occurrence le bulletin scolaire. Michel Djamba, inspecteur général de l’Epsp explique que les bulletins sont émis selon les degrés. En l’occurrence, le degré élémentaire 1ère et 2ème, le degré moyen 3ème et 4ème et le degré terminal 5ème et 6ème. Au niveau des humanités, des bulletins sont émis selon les filières. Il y a le secondaire général et normal, ainsi que les techniques. Chaque filière technique a sa liste de disciplines et son bulletin type.

Quid de l’importance pédagogique d’un bulletin scolaire

L’inspecteur général de l’Epsp a rappelé l’importance pédagogique d’un bulletin scolaire. « Le bulletin permet à l’apprenant de voir ses forces et faiblesses à travers son comportement. Et aux apprenants et aux parents de l’apprenant, il permet de voir le comportement pédagogique de leurs enfants », a indiqué Michel Djamba, qui a donné aussi les spécificités techniques de ce bulletin. « Ce sont des bulletins fabriqués sous fortes sécurités, avec un papier spécial et au verso, vous avez les armoiries de la République. Une façon pour nous de mettre en garde tous les contrefacteurs », a-t-il ajouté. Quant aux contrefacteurs, l’inspecteur général les met en garde en déclarant que : « Celui qui va oser faire la contrefaçon, aura des problèmes avec l’état congolais parce que les armoiries sont une propriété de l’état. Il n’y a que le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel qui est habilité à pouvoir imprimer et distribuer des bulletins à travers toutes les écoles de la République ».

Après la réception à Kinshasa, la prochaine étape consiste à acheminer ces bulletins dans toutes les 26 provinces et dans toutes les écoles de la République avant la fin de l’année scolaire 2016- 2017. L’occasion pour l’inspecteur général de l’Epsp  de lancer un appel aux gestionnaires d’écoles, notamment les directeurs des provinces éducationnelles (PROVED), les sous – PROVED, les coordinateurs et les inspecteurs principaux provinciaux de tout faire pour que ces bulletins arrivent dans toutes les écoles. Car, a-t-il martelé : « cette année on ne va pas tolérer qu’il y ait des bulletins d’impression parallèle. Tous les bulletins parallèles seront considérés comme faux et doivent être mis hors du circuit. Nous avons un stock important de bulletin, soit plus de 20 millions de bulletins à raison d’un bulletin par élève. Et nous prendrons des dispositions pour que ces bulletins arrivent dans tous les coins et recoins d’ici mi-mai ». Signalons qu’après la libéralisation de la publication des résultats de l’Examen d’Etat par les sociétés de télécommunications, après l’inauguration de l’Athénée de Kisangani dans la province de la Tshopo et après avoir donné le go de travaux de reconstruction et de modernisation de l’Institut de Kabinda dans la Capitale Kinshasa, mais aussi après la remise des matériels didactiques aux parlementaires et gouverneurs de provinces, le patron de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Gaston Musemena Bongala vient de s’illustrer une fois de plus dans une action à impact visible. La reprise en main de l’impression des bulletins scolaires par le ministère de l’Epsp participe également à l’amélioration de la qualité de l’Enseignement en limitant ainsi la fraude dans ce domaine.

(Ornella Tshakala)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse