Appui à la médecine congolaise, Kinshasa : le Japon dote SOCCOT d’implants

par -
0 611
Une vue des cliniques Universitaires de Kinshasa /Ph. Tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Devant Professeurs, éminentes autorités académiques, médecins et étudiants,

M.ShujiNoguchi,Chargé d’Affaires a.i. du Japon en République démocratique du Congo, a prononcé un discours très apprécié, à l’Université de Kinshasa. Ce,à l’occasion de la cérémonie de remise d’implants à la Société congolaise de chirurgie orthopédique et traumatologique, SOCCOT. L’événement a eu lieuce lundi 11 juillet 2016, dans la capitale congolaise.

Le Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade du Japon, M.ShujiNoguchi, a assisté ce  lundi 11 juillet 2016 à l’Université de Kinshasa, à la cérémonie de remise des implants, offert par des volontaires chirurgiens orthopédiques et traumatologiques japonais. La cérémonie s’est déroulée en présence de M.LokosuNfulufa, Directeur Amérique, Asie et Océanie du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale.

Tout en félicitant toutes les personnes qui se sont impliquées dans ce projet, M.Noguchia mis accent sur l’importance d’une gestion équitable et appropriée de ces implants. À cet égard, il a espéré que la Société Congolaise de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique (SOCCOT), présidée par le Dr Luc MokassaBacumobatane, assumerait son bon fonctionnement en tant que comité de gestion.Ce qui pourrait, à l’avenir, aboutir à un autre don, un échange actif de personnel médical entre les deux pays.

Le Chargé d’affaires a également souligné que le Gouvernement du Japon appuie lui aussi le secteur de la santé, à travers l’envoi d’experts à l’Institut National Pilote de l’Enseignement des Sciences de Santé, INPESS et au Ministère de la Santé Publique, ou encore de l’implantation d’un centre d’Hémodialyse à l’Hôpital Central de la Police Nationale congolaise, en collaboration avec le Groupe Tokushukai, tout en souhaitant que ces équipements contribuent au renforcement de l’amitié entre le Japon et la République Démocratique du Congo.

Enfin, M. Nogushi a fait remarquer que la médicine de ce pays est marquée par un nombre important d’anciens boursiers du Gouvernement du Japon, et que cette année encore, un jeune médecin en endoscopie avait reçu la bourse du Gouvernement japonais.

L’argumentaire

Les chirurgiens congolais ont toujours fait face au manque d’équipements dans l’exercice de leur métier. Ce constat est d’autant plus triste que beaucoup d’entre eux sont allés poursuivre leurs études à l’étranger, comme au Japon ou ailleurs, et ont acquis une formation de haut niveau. Plus d’équipements pourraient sauver plus de vies humaines précieuses du peuple congolais.

Face à cette situation, quatre services hospitaliers du Japon, dont le Service de Soutien Médical International de l’Université de Mie, le Département de Chirurgie Orthopédique de l’Université de Yamagata, l’Hôpital de Kabashima dans la Préfecture de Tokyo et l’Hôpital de Kan-Etsu dans la Préfecture de Saitama, ont fait un Don d’implants chirurgicaux orthopédiques via l’Ambassade de la République Démocratique du Congo au Japon, lesquels ont été transportés à Kinshasa par le Groupe Tokushukai, une Organisation Médicale japonaise à but non-lucratif.  Le Docteur KunioSaiki, Conseiller et Attaché Médical à l’Ambassade du Japon, a également œuvré pour que ce don soit finalement remis à la SOCCOT. Pour cela, il a fait appel à différents hôpitaux japonais à la recherche d’implants.

Alors que ce don a été réalisé sur l’initiative des volontaires docteurs japonais, le Gouvernement du Japon a lui aussi mis l’accent sur l’amélioration du secteur de la Santé. Hormis l’envoi d’experts à l’Institut National Pilote de l’Enseignement des Sciences de Santé, INPESS et au Ministère de la Santé Publique qui est en cours, le Japon envisage également la réhabilitation de l’Institut National de Recherche Biomédicale, INRB. Au niveau communautaire pour rappel, l’Ambassade du Japon est en train de mettre en œuvre un projet d’implantation d’un centre d’Hémodialyse à l’Hôpital Central de la Police Nationale congolaise, justement en collaboration avec le Groupe Tokushukai. Nous allons continuer à accompagner les efforts du peuple congolais pour amélioration de son environnement médical.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse