Appropriation du processus électoral: La CENI lance la grande campagne de sensibilisation

par -
0 659
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Vice-président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), M. André Mpungwe Songo, a lancé officiellement la grande campagne de sensibilisation à l’appropriation du processus électoral par les habitants de la Ville province de Kinshasa. A l’initiative du Réseau d’Education Civique au Congo (RECIC), cette campagne entend cerner la ville toute entière, quartier par quartier, commune par commune. La stratégie adoptée est simple et adaptée : crieurs matinaux, sensibilisateurs des bus de transport en commun, jusqu’aux sites d’encadrement des enfants de la rue.

Dans la matinée du mercredi 20 mai 2015 à la FIKIN, dans la Commune de Lemba, a eu lieu la cérémonie du lancement officiel de la campagne de sensibilisation par le RECIC/Kinshasa en vue d’une « mobilisation populaire au soutien des élections crédibles, justes et apaisées d’ici 2016 et pour une participation citoyenne au vote responsable et utile ». Et ce, avec l’appui de National Endowvement for Democraty (NED), Diakonia et 11.11.11 et la participation de la CENI.

Après le mot de bienvenue de la Coordonnatrice du RECIC, et la présentation de la cartographie de la campagne de sensibilisation par le Secrétaire exécutif du RECIC, M. Gérard Bisambu, le Vice-président de la CENI, M. André Mpungwe Songo a lancé cette campagne sur un ton de reconnaissance envers les structures de la Société civile.

« La CENI peut vous rassurer qu’elle salue cette campagne tant elle vise une bonne information destinée aux électeurs pour leur meilleure participation au cycle électoral en cours ; Une grande mobilisation des candidats potentiels, observateurs, témoins des partis politiques et des électeurs à une adhésion massive au processus électoral ; Un suivi responsable du processus électoral à tous les niveaux afin d’aider à améliorer sa qualité technique et organisationnelle », dit-il, avant d’ajouter qu’après avoir suivi avec attention les termes de référence du programme, la CENI vient inviter tous les compatriotes à ne pas rester spectateur de la scène politique. Il est nécessaire et urgent que tout le monde soit plutôt acteur dans cette campagne où chacun devra jouer sa partition conformément aux lois et règlements en vigueur dans notre pays.

Le RECIC, faisant le constat de l’inaction des différentes parties prenantes au processus électoral depuis la publication du calendrier électoral global par la CENI, veut poursuivre l’objectif global de contribuer à la consolidation de la démocratie participative par la préparation civique et électorale de la population.

Les objectifs spécifiques de cette campagne se résument en la mobilisation de la population, principalement les femmes et les jeunes, à soutenir, à s’approprier et à participer massivement aux opérations électorales à travers une information objective et juste ; mais aussi aider la population à opérer un choix judicieux visant une gouvernance alternative de la nation à tous les niveaux.

Une méthodologie spéciale

C’est par des animations dans les points chauds, à travers les radios communautaires et des marchés en recourant entre autres aux crieurs matinaux avec mégaphones et autres acteurs de théâtre ou images ciblées que cette campagne sera boostée.

Cette campagne va aboutir à la stratégie du contrat social électoral, base de toute la population électorale, pouvait-on lire dans le document présentant la cartographie de la campagne de mobilisation de l’électorat kinois pour un vote responsable et utile.

Auparavant, le Conseiller principal de la CENI en charge de la Communication et Relations publiques, Délion Kimbulungu, a parlé de l’état des lieux du processus électoral en RDC. Après un rappel des différentes péripéties de la nouvelle CENI depuis sa mise en place, en partant des élections de 2011 qui ont connu des difficultés et faisant suite aux recommandations formulées par les observateurs nationaux et internationaux.
Les recommandations internationales sur le processus électoral congolais ont conduit à certaines opérations d’envergure comme l’audit externe du fichier électoral, la fiabilisation du fichier électoral et l’opération de stabilisation des cartographies opérationnelles qui aboutiront à la conception d’un Atlas électoral de qualité. Il faut à présent une planification rigoureuse des opérations pour relever d’insurmontables défis qui se posent à la CENI depuis la publication du Calendrier électoral global, a-t-il affirmé.

Par la suite, il a répondu aux différentes questions de la population venue des quatre coins de la capitale pour être éclairé sur les enjeux électoraux de l’heure. Il ressort de cet échange que la population veut aller aux élections et s’attend au respect de la vérité des urnes. Ce sur quoi M. Kimbulungu a rassuré l’assistance que leurs doléances seront prises en compte par les membres de la CENI.

 

(JMNK)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse