Appropriation du calendrier électoral: La CENI sollicite l’implication des autorités coutumières

par -
0 109
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le cadre de concertation CENI-Chefs coutumiers de ce lundi 13 novembre 2017 organisé dans la Salle de conférence Abbé Apollinaire Malumalu s’est inscrit non seulement dans le cadre de la redynamisation de ce cadre d’échanges mais surtout dans le contexte de la sensibilisation que mène la Commission Electorale Nationale Indépendante en faveur d’une appropriation maximale du contenu du calendrier électoral et de ses contraintes par toutes les parties prenantes au processus électoral y compris les Chefs coutumiers et traditionnels. 

Les autorités coutumières ont répondu en nombre à l’invitation lancée par la CENI. Le Vice-président, Norbert Basengezi Katintima était accompagné, à l’occasion de ce cadre de concertation, par le Rapporteur Jean-Pierre Kalamba, M. Benjamin Bangala, Mme Elodie Ntamuzinda, M. Augustin Ngangwele, tous Membres de l’Assemblée Plénière de la CENI ainsi que de Maître Ronsard Malonda et M. Verdonck Thsiya, respectivement, Secrétaire Exécutif National et Secrétaire Exécutif National Adjoint de la CENI.

Le Vice-président Norbert Basengezi s’est largement appesanti sur le chemin critique du calendrier électoral ainsi que les contraintes à la tenue effective du scrutin combiné présidentiel, législatives nationales et provinciales, le 23 décembre 2018.

Deux dates du calendrier électoral ont été mises avant pour ceux de Chefs coutumiers qui souhaiteraient concourir : celle du 23 juin 2018 relative à la convocation de l’électoral et la période du 24 juin au 08 juillet 2018 relative à l’ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des candidatures pour l’actualisation des candidatures des députés provinciaux.

Norbert Basengezi : « la réussite du processus électoral est une responsabilité partagée »

Le Représentant de Corneille Nangaa, Président de la CENI, à cette activité a mis en avant la place prépondérante qu’occupent les autorités traditionnelles dans la vie sociale, politique et traditionnelle de la République Démocratique du Congo. Fort de leur autorité sur 734 chefferies et secteurs, 6.095 groupements et plus de 88.000 villages, la Commission Electorale Nationale Indépendante n’a cessé de recourir à leur ancrage local depuis les premières opérations de l’identification et de l’enrôlement des électeurs en 2005. Les Chefs coutumiers ont de nouveau été des incontournables acteurs pour la réussite de la Révision du Fichier Electoral (RFE) en cours. Le législateur a particulièrement réaffirmé dans la Loi portant identification et enrôlement des électeurs, leur rôle de témoins en faveur des requérants en vue de l’obtention de la carte d’électeur.

Invitant les Chefs coutumiers à soutenir le calendrier électoral, le Vice-président a rappelé que sa concrétisation est tributaire de trois contraintes : législative, politique, logistique et financière. C’est dans ce sens que l’hôte des autorités coutumières a invité toutes les parties prenantes à remplir, chacune en ce qui le concerne, son rôle.

Relativement aux Chefs coutumiers, l’Accord de la Saint Sylvestre leur a donné mandat, avec les confessions religieuses, à vulgariser le processus électoral. Le Vice-président a succinctement rappelé les recommandations suivantes : S’impliquer dans la sensibilisation de la population sur le processus électoral tout en veillant au caractère apolitique et impartial à leur statut ; Appuyer  la CENI, le cas échéant, dans l’identification des personnes au moment de l’enrôlement ; Promouvoir la cohabitation intercommunautaire pacifique.

Norbert Basengezi a conclu sa communication aux Chefs coutumiers sur un appel à la vulgarisation aussi de l’Accord de la Saint Sylvestre que du calendrier électoral. Il a particulièrement insisté auprès des Chefs de coutumiers d’assurer le plaidoyer en faveur de la paix à tout leur niveau de responsabilité.

L’Alliance Nationale des Chefs Traditionnels du Congo encourage la CENI

Le Président national de l’ANATC, Sa majesté Mwami Munongo a félicité la CENI pour la relance du partenariat entre le pouvoir coutumier et la Centrale électorale.  Le communiqué de l’ANATC distribué aux médias encourage à son tour la CENI de convaincre tous les acteurs politiques à adhérer à ce calendrier en tenant compte aussi de leurs revendications. L’autorité coutumière a finalement appelé à tous les Chefs de chefferie, de groupement et de village afin d’œuvrer pour la réussite du processus électoral dans la paix et la transparence.

(JMNK/CENI)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse