Application des 28 mesures: Le satisfecit du Gouvernement

par -
0 488
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans un intervalle de deux jours seulement, le Gouvernement de la République s’est réunie pour la deuxième fois, parce que l’actualité économique du pays l’exige. En effet, au cours de cette seconde réunion, il a été constaté, en ce qui concerne les finances publiques, qu’il y a lieu de noter que les mesures qui ont été prises dans le cadre des efforts qui s’inscrivent dans la perspective des 28 mesures arrêtées par le Gouvernement sous l’impulsion du Président de la République, commencent à porter les fruits.

Retenons qu’en ce qui concerne les finances publiques, au 22 avril 2016, il était renseigné un solde mensuel négatif de 135,791 milliards CDF contre une projection de 61,198 milliards CDF à la fin du mois. Cette situation résulte de recettes de 196,478 milliards CDF et des dépenses de 332,269 milliards CDF. En cumul annuel, le déficit a connu une réduction par rapport à la situation d’il y a une semaine, passant de 276,206 milliards CDF à 208,726 milliards CDF.

En effet, à la suite des efforts engagés au niveau de la mobilisation des recettes et de la compression des dépenses, il y a lieu de noter que le déficit des finances publiques tente à se résorber. Selon Henri Yav, ministre des Finances qui faisait la restitution de cette réunion, en ce qui concerne le taux de change, il y a lieu de préciser que le Franc congolais depuis quelques jours tend à se raffermir. « En ce qui concerne particulièrement l’écart entre le taux de change au niveau officiel par rapport au niveau parallèle, cet écart est passé de 4% à 2,8% », explique le ministre, qui ajoute que naturellement on se rend compte que les mesures qui ont été prises commencent à porter des fruits.

Lors de la réunion antérieure, le Gouvernement constatait que sur le marché de change, les dépréciations se sont ralenties. En effet, au 22 avril 2016, elles étaient modérées, soit 0,3% à l’indicatif, et 0,17% au marché parallèle, où le taux était respectivement à 947,94 CDF/USD, et 977,80 CDF/USD.

Produits pétroliers : les tendances haussières se poursuivent

Disons que l’actualité internationale reste marquée par la cérémonie de signature de l’accord sur le climat, intervenue le vendredi 22 avril 2016 à New-York au siège des Nations Unis. Cette cérémonie a connu la participation d’environ 50 Chefs d’Etat, dont le Président de la République, Joseph Kabila Kabange. En dehors de cette actualité, il se tient, à partir de lundi 25 jusqu’au 28 avril 2016, le Forum économique national. Cette rencontre entre le secteur privé et les institutions économiques gouvernementales sous l’égide du ministère de l’Economie nationale, vise l’examen des questions essentielles de préoccupations communes en vue de booster la croissance dans un environnement économique plus assaini et sécurisant.

En  ce qui concerne les cours des matières premières, retenons qu’au 21 avril 2016, pour la deuxième semaine consécutive, le cours du cuivre a enregistré une hausse, cette fois-ci de 2,13%, en se négociant à 4.938,00 USD contre 4.835,00 USD au 14 avril 2016. De même pour l’or dont le prix de l’once est passé de 1.233,05 USD à 1.245,65 USD, soit une hausse de 1,02%. A contrario, le prix du cobalt, souvent stable, a baissé brutalement de 4,05%. En effet, de 24.503,11 USD au 14 avril, il est descendu à 23.509,93 USD.

Sur le marché des produits pétroliers, au 21 avril 2016, les tendances haussières se sont poursuivies. Il a été noté des augmentations de 2,24% et 11,68% respectivement à Londres et à New York, où les barils se sont vendus à 44,89 USD et 45,13 USD, contre 43,90 USD et 40,41 USD au 14 avril 2016. Au 21 avril, les produits céréaliers, ont également maintenu l’élan de hausse observée il y a deux semaines, en affichant les prix suivants : a) 141,36 USD/tonne (+2,81%) pour le maïs ; b) 10,67 USD/tonne (+4,35%) pour le riz ; et c)  495,75 USD/tonne (+7,83%) pour le blé.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse