Appels à la désobéissance civile: E. Ramazani Shadary appelle les chefs des rues à la vigilance

par -
0 371
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Sentant le danger venir suite à des appels des ennemis de la paix à la désobéissance civile dans la ville province de Kinshasa par certains acteurs politiques de l’Opposition, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, a lancé le samedi dernier la campagne de sensibilisation des chefs des rues de Kinshasa sur la vigilance et la promotion des valeurs morales et patriotiques. Face aux difficultés de communication exprimées par les chefs des rues, sur place, le VPM a remis une enveloppe pour l’achat de 2000 téléphones portables pour renforcer les capacités des animateurs des entités de base. Ce, avant d’annoncer la régularisation de la situation relative aux frais de fonctionnement desdites entités.

En ce début de semaine, une frange de l’opposition  a aligné des actions de rue et de désobéissance civile sur toute l’étendue du territoire national. Entre-temps, des tracts sont entrain d’être jetés par-ci par-là, invitant ainsi la population à observer un certain comportement. Ceci est de nature à créer la psychose dans la population. Pour éviter le pire, et parce que gouverner c’est prévoir, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary a invité samedi dernier les chefs des rues, afin de les briefer sur l’actualité politique de l’heure, et exiger d’eux la vigilance pour ne pas faire le lit d’une certaine opposition en panne de stratégies politiques.

Dans la grande salle du Zoo de Kinshasa, après avoir survolé l’évolution du processus politique depuis 2016 à ce jour, le patron de la territoriale a sensibilisé plus de mille chefs des rues et tous les bourgmestres de la capitale qui ont pris part à cette cérémonie. A l’occasion, ils ont reçu des instructions précises pour contribuer au maintien de l’ordre public dans la capitale congolaise, et ce, face à  la montée du banditisme urbain.

Auparavant, les gouverneurs,  les bourgmestres et chefs des quartiers  ont été instruits dans le même ordre d’idées. Cette campagne qui s’étendra à tous les districts de la capitale à travers les descentes sur terrain fait partie de l’itinérance territoriale,  a indiqué le numéro un de l’intérieur qui a remercié à cette occasion les kinoises et kinois de s’être fait enrôler massivement.

 « L’itinérance, ce n’est pas seulement dans les provinces, c’est également dans la ville de Kinshasa, la ville qui a le statut d’une province », a indiqué Emmanuel Shadary, avant d’expliquer à la presse que : « nous étions avec les autorités locales de la ville de Kinshasa, c’est-à-dire tous les chefs des rues, nous avons donné l’information de la situation politique de l’heure. Nous leur avons demandé d’être vigilent, d’être en contact permanent avec les populations qu’ils encadrent, de ne pas céder à la manipulation, ni aux mensonges de tout bord, et de rester dans la ligne droite du respect de la constitution et de l’ordre de la République ».

Et de renchérir qu’ils doivent vérifier dans leurs avenues pour connaître qui est Kuluna ? Qui est bandit ? Qui veut troubler l’ordre public ? Qui veut s’attaquer aux biens des autres ?, afin de l’intercepter et de le transférer à qui de droit, c’est-à-dire, au juge, en passant par la Police. « Ils nous ont écoutés avec attention, je crois que le message est passé », se réjouit-il, avant d’insister sur le fait que les chefs des rues doivent également vérifier ceux qui jettent les tracts, qui seront traités comme des bandits ; ou qui appellent les gens à la désobéissance civile. Tous ces gens, s’ils sont dénichés, seront traités comme des bandits de grand chemin. Le patron de l’Intérieur et Sécurité a insisté sur le fait qu’il est venu pour renforcer les instructions données aux Gouverneurs pour que le travail se passe bien à partir de la base.

Soulignons que face aux difficultés de communication exprimées par les chefs des rues, sur place, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur  et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary a remis une enveloppe pour l’achat de 2000 téléphones portables, afin de renforcer les capacités des animateurs des entités de base de la hiérarchie de l’appareil étatique. Ce, avant d’annoncer la régularisation de la situation relative aux frais de fonctionnement desdites entités. Le vice-ministre de l’Intérieur,  Basile Olongo et le ministère provincial de la population représentant le Gouverneur de la ville de Kinshasa, ainsi que le bourgmestre adjoint de la commune de la Gombe, ont été présents à cette cérémonie.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse