APF : Aubin Minaku fait Albert de Lourde chevalier de la pléiade

par -
0 647
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour ses beaux et loyaux services rendus à la Francophonie, le professeur Albert de Lourde est fait chevalier de la Pléiade par le Président de l’Assemblée parlementaires de la Francophonie, Aubin Minaku Ndjalandjoko. C’était le week-end dernier, à Kinshasa, en marge de la clôture d’une Session de renforcement des capacités des fonctionnaires de l’administration parlementaire.

Devant les députés nationaux et Sénateurs du Parlement congolais, le Recteur de l’Université Senghor d’Alexandrie et plusieurs autres personnalités, le Président de l’Association des parlementaires francophones (APF) Aubin Minaku a rappelé de prime abord qu’il y a six jours, il a été procédé au Palais du peuple de Kinshasa, à l’ouverture de la  Session de renforcement des capacités autour du thème central « l’administration et l’organisation du travail parlementaire ».

En effet, pendant six jours, hommes comme femmes, se sont attelés, avec grand intérêt et une assiduité exemplaire, à explorer les profondeurs de toutes les thématiques sélectionnées par le Comité scientifique de la Session. Ce, avant d’être développé par les différents formateurs, sélectionnés suivant un critérium des plus rigoureux.

Au crédit du rapport des Experts chargés des évaluations ainsi  que des divers commentaires issus de ces assises mi- académiques, mi- professionnelles, témoignant, de par ses méthodes à la pointe de la science, du sérieux les ayant caractérisées, « je suis heureux de constater que vos formateurs ont tous été à la hauteur des attentes », a dit le patron de l’APF. Et de renchérir que nul autre lieu que cette tribune ne saurait lui offrir l’occasion idéale de les féliciter et les louer pour la qualité éprouvée et satisfaisante de leurs prestations, sous la direction combien remarquable de M. le Recteur Albert Lourde de l’Université Senghor d’Alexandrie.

Il a signifié sa sympathie à ce dernier, à la suite des attentats survenus à l’hôtel Radisson Blu de Bamako où il se trouvait. « Je suis convaincu qu’il l’a déjà surmonté ce triste événement », a souhaité Aubin Minaku.

Principales thématiques de la session

Les principales thématiques dont la  conjugaison permet de percevoir, en toute clarté, les perspectives de la formation dispensée ont été rappelées par le Président de l’APF dans son mot de circonstance. Elles ont porté successivement sur les systèmes comparés dans un régime parlementaire;  les fonctions d’un Parlement: la législation et le contrôle;  la déontologie du travail parlementaire; la carrière et le statut des fonctionnaires d’un Parlement; la rédaction des propositions de lois, des amendements, des notes, des rapports et des synthèses;  le travail des commissions, la préparation et le déroulement des séances plénières et ; enfin les relations extérieures du Parlementaires.

Les propos élogieux d’Aubin Minaku ont montré combien il s’est réjoui des résultats très éloquents auxquels les participants sont parvenus, sans d’ailleurs en douter, au vu de la qualité des participants. Aussi, les a-t-il déclarés mieux outillés qu’hier, non seulement par rapport aux approches nouvelles de l’exercice de leurs fonctions habituelles, mais aussi au regard des fonctions modernes des institutions parlementaires à travers le monde.

Aubin Minaku a noté également que la présente Session a débouché sur un souhait, mieux sur l’engagement de chacune et de chacun des participants à œuvrer pour la mise en place, à moyen terme, d’un cadre d’échanges entre les participants aux différentes Sessions, fût-ce au travers des réseaux sociaux. « Je vous encourage à prendre à cet égard, les dispositions qui conviennent afin de rendre opérationnel ce cadre de partage de connaissances attendu », a-t-il renchéri.

Il reste entendu, selon le vœu de plusieurs, que de pareilles initiatives de renforcement des capacités devraient devenir fréquentes pour permettre aux cadres et agents d’accéder aisément aux informations et techniques nouvelles liées à leur métier.

Avant de clore son propos, le Président de l’APF a réitéré sa profonde gratitude au Recteur de l’Université Senghor d’Alexandrie ainsi qu’à M. Philippe Pejot du Secrétariat Général de l’APF, dont l’engagement et l’implication personnels ont permis à la Session d’atteindre ses objectifs.

Il a également renouvelé aux organisateurs de la Session ses sincères remerciements de lui avoir accordé la faveur de prononcer ce mot de clôture, leur souhaitant de la persévérance dans la réalisation de leur programme de renforcement des capacités des fonctionnaires des Chambres parlementaires.

« A l’égard des participants, mon vœu le plus ardent est de voir le fruit de cette Session permettre à chacun et à chacune, avant la fin de sa carrière, d’atteindre un jour le sommet de la hiérarchie administrative », a-t-il conclu.

( Emmanuel Badibanga)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse