40 ans de carrière musicale:Tshala Muana propulse Tshala Baby, sa propre fille !

par -
0 877
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le nouvel album dénommé « Lunzenze » de la chanteuse congolaise internationale Tshala Muana surnommée la « Mamu Nationale » très attendu sur le marché du disque se familiarise déjà avec les mélomanes et amateurs de la bonne musique principalement le style  « Mutuashi » . Cela, à travers les clips tels « Goghota » ou encore de la chanson « Tshintu Mvita » réalisés d’une manière professionnelle défilant sur les différentes chaînes de la télévision. « Tshintu Mvita ».

La principale particularité est la prestation de celle que l’on surnomme déjà « Tshala Baby », sa propre fille, imposante sur scène, aux hanches désossées qui se déchaîne d’une manière extraordinaire, sur les traces de la « reine de mutuashi », une révélation en danse. A ses côtés, « Boss Bossombo », une chanteuse à la voix limpide pleine d’avenir. Ces « poussins » largués par Tshala Muana au sein de son groupe « Mamu national » est le résultat d’un travail artistique fouillé.

Sans peur d’être contredit, Tshala Muana, doyenne des musiciennes africaines qui va bientôt totaliser 40 ans de carrière musicale ininterrompue, est de retour en force sur le marché du disque avec son opus titré « Lunzenze » qui fait actuellement fureur dans les bacs.

*Thématique « Golgotha »

« Golgotha », faisant l’objet d’une pré-promotion médiatique, se démarque déjà et a mis tout le monde d’accord non seulement par la réalisation de son clip impressionnant, mais aussi et surtout par son style slow envoûtant, a laissé entendre un amateur kinois de la bonne musique.  Dans ce disque à écouter absolument, l’artiste Tshala Muana « reine de mutuashi », en exclusivité à l’Avenir Détente, a parlé d’un important message de paix et de solidarité en reconnaissance envers notre Seigneur.

«Golghota n’est pas une chanson religieuse. Je chante la vie sur terre. On vit dans un monde plein d’injustice par manque d’amour du prochain. Les réalités sociales vécues tous les jours,  se traduisant par la médisance, les difficultés rencontrées, la faim, la haine, toutes sortes de négativités mondaines. Mais l’on doit tenir ferme face à cela. Croire et avoir foi en Dieu qui existe, Il est là… », a déclaré Tshala Muana.

* Feat avec Bill Clinton

Globalement, l’album « Lunzenze » ( en Tshiluba se traduisant éclairage ou encore lumière), contient huit titres  dont six seront largués d’ici le mois de décembre courant, entre autres  « Lunzenze », « Golgotha », «Tshintu Mvita », « Wadjese », «Tour à tour » et « Moyo ».

Dans la chanson « Tour à tour », Tshala Muana parle du respect envers les vieux, les aînés. Vieillir (atteindre l’âge avancé), est une grâce de l’Eternel, car on naît, on grandit et on doit mourir. Il faut s’en réjouir comme une étape de la vie, la longévité est un don de Dieu. «  C’est un honneur d’avoir une descendance, c’est une bénédiction et celle-ci doit beaucoup de respect … », a renchérit Tshala Muana. Cette seconde particularité que constitue la participation de l’artiste musicien Bill Clinton Kalonji, un animateur danseur, également plongé dans le « Mutuashi » s’annonce fracassant, l’on peut prédire du véritable « Mutuashi à gogo » d’ici le mois de décembre 2015. L’album « Lunzenze » est distribué par la maison « Greco Music ».

(Franck Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse