Amélioration de la santé de 150.000 enfants

par -
0 558
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Save the Children vole au secours

Save the Children a lancé un programme d’amélioration directe de la santé de plus de 150.000 enfants de moins de cinq ans. Il a également prévu que plus de 800 000 personnes à travers le pays vont bénéficier indirectement du programme, à travers des services de santé améliorés et la promotion de pratiques saines au sein de ces zones cibles. En lançant ce programme, Save the Children et GSK entrevoient   aider à réduire les décès chez les enfants de moins de cinq ans en République démocratique du Congo (RDC).

Un programme de soins de santé de quatre ans, qui vise à réduire les décès chez les enfants de moins de cinq ans dans les provinces de Kinshasa et du Kasaï Oriental en RDC, a été lancé par Save the Children et GSK. La RDC est classée troisième parmi les pays où le nombre de décès d’enfants de moins de cinq ans dus aux maladies évitables est le plus élevé au monde.

Ce  nouveau programme vise à améliorer la qualité des soins de santé en RDC pour aider à lutter contre le fardeau de cinq maladies infantiles les plus courantes – la rougeole, le paludisme, la diarrhée, la polio et la pneumonie. Il mettra l’accent sur une série d’activités, notamment : la construction et l’amélioration des établissements de santé, la fourniture de médicaments essentiels et de vaccins par l’amélioration des systèmes de chaîne d’approvisionnement et la formation du personnel médical et des travailleurs de santé communautaires. En outre, des interventions de santé à fort impact basées sur des preuves, comme les campagnes de déparasitage dans les écoles, seront mises en œuvre parallèlement à des programmes d’éducation au niveau communautaire.

« Ensemble avec GSK, nous nous attaquons à des défis dans l’offre et la demande de soins de santé efficaces en RDC. Notre programme travaille à améliorer l’accès à des soins de qualité pour les enfants et les nouvelles mères, qui finira par sauver plus de vies. Le programme sera étroitement supervisé et les preuves seront utilisées pour soutenir l’extension et la réplication à travers la RDC, ainsi que dans d’autres pays en Afrique sub-saharienne et au-delà », a déclaré Heather Kerr, Directrice Pays de Save the Children en RDC.

« Ceci aidera à mener des changements durables à long terme pour les femmes et les enfants pour les générations à venir. Le travail que nous faisons en RDC fait partie de la campagne mondiale de Save the Children pour empêcher les enfants de mourir de maladies évitables, avec l’objectif d’éliminer tous les décès d’enfants que l’on peut éviter d’ici 2030 », a ajouté Heather Kerr.

« Ensemble avec Save the Children et le gouvernement de la RDC, nous voulons aider à relever les défis de santé qui touchent les mères et leurs enfants d’une manière qui, nous croyons, aura un impact réel », a affirmé de son côté le Dr Lisa Bonadonna, Vice-présidente et chef du département partenariat avec Save the Children chez GSK.

Ce programme global, qui s’intégrera dans le dispositif de santé existant en RDC pour l’aider à se renforcer et à améliorer sa viabilité à long terme, est au cœur du partenariat mondial GSK – Save the Children. Ce partenariat stratégique et ambitieux, lancé en 2013, consiste, pour les deux organisations, à partager leur expertise, leurs ressources, leur portée et leur influence pour s’attaquer à certaines des principales causes de décès chez les enfants.

Le partenariat stratégique entre GSK et Save the Children combine l’expertise, les ressources et l’influence pour aider à sauver les vies d’un million d’enfants. Le partenariat comprend le développement de médicaments adaptés aux enfants pour réduire la mortalité infantile et les décès des nouveau-nés, l’élargissement de la couverture vaccinale dans les communautés les plus difficiles à atteindre, et l’augmentation des investissements pour renforcer les infrastructures de soins de santé et la formation, l’impact et le nombre des agents de santé. Cela se fera principalement grâce à l’initiative de GSK de réinvestir 20 % de ses profits dans les pays les moins développés. Depuis 2011, cette initiative a permis de financer la formation de plus de 5 000 travailleurs de santé dans 16 pays d’Afrique de l’Ouest et centrale, en Haïti et au Yémen – dont 1 000 en RDC.

(RTM et BBL )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse